- Publicité -
samedi 25 juin 2022
DomicileSociétéCentre Hospitalier Mère-Enfant : 2/3 des enfants admis souffrent de maladies respiratoires

Centre Hospitalier Mère-Enfant : 2/3 des enfants admis souffrent de maladies respiratoires

Un enfant parmi la vingtaine qui utilise, à tour de rôle, le seul et l’unique nébuliseur du pavillon Ismaël du centre hospitalier universitaire mère-enfant Analakely.

Les maladies respiratoires minent la santé des enfants malgaches.

« Environ les deux-tiers des enfants admis au sein dudit centre sont atteints de maladie respiratoire » selon les dires de Lova Rakotomalala, directeur adjoint technique auprès du centre hospitalier universitaire mère-enfant Analakely. Des propos qui témoignent de l’ampleur de la situation de santé de nombreux enfants malgaches actuellement. Lova Rakotomalala d’ajouter que « la bronchiolite occupe la première place des maladies respiratoires diagnostiquées chez les enfants du centre hospitalier universitaire ». D’origine virale, cette maladie atteint spécifiquement les enfants de moins de deux ans. Le directeur adjoint technique du centre hospitalier universitaire mère-enfant de continuer son explication en affirmant que « les symptômes de la bronchiolite se rapprochent de ceux de la toux et de la rhume, mais que sa gravité est plus importante pour l’enfant ». Une prise en main rapide et efficace devrait alors être effectuée pour limiter les dégâts sanitaires causés par la maladie. Notamment, par l’utilisation d’appareil comme le nébuliseur pour le traitement des enfants.

Rotary Club Antananarivo Anosy. Pallier le manque – cruel – de matériel dont souffre le centre hospitalier universitaire mère-enfant, tel est l’objectif d’une action citoyenne entreprise par le rotary Club Antananarivo Anosy. Dix nébuliseurs ont été offerts à ce centre durant une cérémonie qui s’est déroulée à Analakely hier. Une façon pour les membres dudit club de participer à la prise en main et en charge aux nombreux enfants admis dans cet hôpital. Mais également d’alléger les pressions endurés par les agents de santé qui doivent lutter pour faire bénéficier un seul et unique nébuliseur à tous les enfants admis au pavillon « Ismaël ». « Il arrive que deux enfants aient en même temps besoin du nébuliseur. Nous alternons les prises en main pour les faire bénéficier des traitements et ce n’est pas évident quand les cas sont graves» a confié un médecin qui a préféré taire son nom. Une situation qui rend difficile leur tâche. Mais cela est désormais une histoire ancienne avec la venue des dix nébuliseurs. Etant donné que la saison des pluies constitue un facteur provoquant l’apparition des maladies respiratoires chez les enfants, l’action de charité du Rotary Club Antananarivo Anosy arrive donc à point nommé.

José Belalahy

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici