- Publicité -
MG
mercredi 17 août 2022
- Publicité -
DomicilePolitiqueAffaire Lylison – Riana Andriamandavy : Lylyette René de Roland dénonce un...

Affaire Lylison – Riana Andriamandavy : Lylyette René de Roland dénonce un deux poids deux mesures

La sœur du Colonel Lylison, Lylyette René de Roland dénonce un deux poids deux mesures face à l’inégalité de traitement entre le dossier judiciaire impliquant son frère-Sénateur et celui du Sénateur HVM, Riana Andriamandavy VII. « Comment se fait-il que six mois après la plainte déposée par le Syndicat des Magistrats de Madagascar, le sénateur Riana Andriamandavy VII n’est pas inquiété et jouit toujours de ses droits ? », se demande la députée élue à Befandriana Nord. Et de rappeler au passage la rapidité de la procédure de condamnation du sénateur MAPAR Lylison René de Roland. Une condamnation considérée par sa sœur comme une poursuite politique à l’encontre d’un élu MAPAR. Lors d’une audience organisée en catimini, ou enfin presque, l’ancien Directeur de la Force d’Intervention Spéciale a été condamné par contumace à une peine d’un an de prison ferme pour avoir lancé un appel à la ville morte à l’endroit de la population tananarivienne le 26 mai 2016. Depuis, Lylison René de Roland reste introuvable. Hier, sa sœur a réitéré que ses proches ne savent pas où il se trouve.

Antsakabary. Pour sa part, le Vice-président du Sénat Riana Andriamandavy VII jouit toujours de ses droits et avantages au Sénat. Et ce, bien malgré les plaintes déposées à son encontre pour diffamation, menace de mort par SMS et violences et voie de fait. La députée Lylyette René de Roland s’est demandé hier pourquoi l’élu HVM reste en liberté malgré les violences perpétrées au siège du Bianco à Ambohibao. Face à cette inégalité flagrante de traitement entre deux élus du peuple, les proches du sénateur Lylison interpelle le gouvernement et le Premier ministre Olivier Mahafaly Solonandrasana -garant de l’application de la loi- à prendre leurs responsabilités. Selon ses dires, jusqu’ici, toutes les démarches effectuées auprès des autorités n’ont rien donné. La députée de Mananara Nord interpelle également les autorités à propos de l’affaire Antsakabary. Pour l’heure, les responsables de l’incendie de 400 maisons d’habitation dans ce village ne sont pas non plus inquiétés.

Davis R

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici