- Publicité -
dimanche 14 août 2022
- Publicité -
MG
DomicileSportsFootball- Elections Analamanga : Avotraina Andriamosa se retire !

Football- Elections Analamanga : Avotraina Andriamosa se retire !

Le maire de Sabotsy Namehana et néanmoins président du FC SabNam, Avotraina Andriamosa, est un grand acteur du développement de football.

Coup de théâtre, hier, à l’annonce du retrait de Avotraina Andriamosa de sa candidature à la présidence de la Ligue d’Analamanga de football. Beau joueur, le maire de Sabotsy Namehana prend tout son courage à deux mains pour offrir à Tota Henintsoa Rakotoarimanana, devenu candidat unique à sa propre succession, toute sa bénédiction pour ensuite revenir sur les raisons qui l’ont poussées à briguer ce poste. Récit.

Midi Madagasikara : Peut-on savoir les raisons de ce retrait au profit de Tota Henintsoa Rakotoarimanana dans cette course à la présidence de la Ligue d’Analamanga de football ?

Avotra Andriamosa : « C’est simple car après les déclarations publiques des six présidents de section qui font partie des électeurs qui vont soutenir Tota, je pense que les dés sont plutôt pipés et qu’il n’est plus question que je me présente. Je déplore tout simplement que l’initiative de ces présidents de section, à mon humble avis, bafoue les règles élémentaires des élections sportives car elle foule aux pieds le sacro saint principe du secret d’un vote. C’est inadmissible mais ils l’ont fait et ils doivent prendre leur responsabilité. J’aurais accepté une déclaration de candidature de Tota mais pas cet acte d’allégeance des présidents de section envers un homme dont le bilan n’est guère brillant

Midi : Vous êtes amer ?

A.A. : « Je ne peux pas rester indifférent à ce geste des sections, je le dis insensé, car si je me suis présenté à la présidence de la Ligue d’Analamanga, c’était à la demande des férus du football tananarivien qui estiment qu’on doit effectivement changer d’hommes et de méthode après les résultats médiocres des clubs d’Analamanga. Et quand je dis médiocre, le mot est encore faible car le mal est plus profond avec cette défection des grands clubs d’Analamanga puisqu’après la CNaPS puis l’Ajesaia à Tsiroanomandidy, JET Mada est parti à Miarinarivo tandis que Top Dom a choisi d’aller à Ambositra. Et si ces clubs sont partis, c’est parce que l’air est devenu irrespirable à Tana.

Et ce qui me désole aujourd’hui c’est de voir que les trois ou quatre présidents de section que Tota avait emmené à Maurice, ont vu que la sélection U17 d’Analamanga avait terminé à la dernière place du tournoi COSAFA alors que la Ligue se vantait d’avoir préparé au mieux ces jeunes. Est-ce cela qu’ils veulent poursuivre ?

En poussant le raisonnement plus loin, la Ligue d’Analamanga est aussi responsable des échecs du football féminin en bâclant la préparation et laissant ainsi le titre à Itasy tout comme il est aussi responsable de l’élimination des Barea en CHAN dans la mesure où Analamanga avait fourni l’écrasante majorité des joueurs de cette compétition réservée aux locaux. »

Midi : Se retirer, on vous comprend mais est-ce à dire que vous vous écartez totalement du monde du football ?

A.A. : «Le football, c’est ma vie et j’ai encore plus mal quand cela ne marche pas. Je me suis personnellement investi pour offrir à l’équipe féminine de Sabotsy Namehana des titres de champion de Madagascar et je ferais encore tout pour promouvoir cette discipline. D’ailleurs je me réjouis d’avoir été pour quelque chose dans le transfert de notre joueuse Sophie Farafanirina dans un club de Strasbourg. C’est dire que je reste et resterai un acteur œuvrant pour le développement du football. Dans cette foulée, je lance un vibrant appel à tous les férus du ballon rond pour qu’ils ne se contentent plus de regarder et d’agir dans l’intérêt du football. »

Propos recueillis par

Clément RABARY

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici