- Publicité -
samedi 25 juin 2022
DomicileVisionRetraités dépités !

Retraités dépités !

Les députés pensent à l’après 2018. Surtout ceux qui ont peu de chances de décrocher un second mandat de cinq ans à Tsimbazaza. Pas sûrs de rester sur le devant de la scène politique, ils veulent assurer leurs arrières.

Retraités dépités !

On n’est jamais si bien servi que par soi-même. Un adage qui trouve tout son sens dans les travées de l’Assemblée nationale où les élus se sont toujours servis en premier, avant de servir l’intérêt général. C’est encore le cas avec cette proposition de loi relative à la retraite des membres de la Chambre basse quand bien même ils n’auraient pas du tout cotisé ou pas assez pour pouvoir en bénéficier. On se demande du reste (de leur mandat) comment pourront-ils cotiser suffisamment pour prétendre à une pension de retraite, fut-elle à taux réduit. Même s’ils vont cotiser deux fois voire plus pendant les 12 ou 13 mois restants, leurs cotisations ne couvriront jamais la totalité des prestations qui pourraient être versées par leur éventuelle caisse de retraite. En somme (au propre comme au figuré), ce sera encore et toujours à la charge des contribuables qui cotisent pendant des dizaines d’années qu’ils soient salariés ou fonctionnaires. On imagine mal également les députés retraités et/ou sortants, bénéficier d’une Allocation de Retour à l’Emploi (ARE) à condition évidemment qu’ils aient cotisé, tel que c’est le cas en France où la loi sur la moralisation de la vie publique a d’ailleurs supprimé certains privilèges et avantages des parlementaires. A la limite, les députés fonctionnaires pourront, s’ils n’ont pas encore atteint l’âge de la retraite, retrouver en fin de mandat, leur emploi au sein de la fonction publique. Quant aux anciens salariés, il n’existe pas de garantie de réintégration professionnelle ni de priorité d’embauche, s’ils ne sont pas réélus. De toute façon, quel que soit le régime de retraite, général ou spécial, les élus de Tsimbazaza doivent compter – dans les deux sens du terme – un nombre déterminé d’années pour en bénéficier pendant la traversée du désert qui pointe à l’horizon 2018 pour la plupart d’entre eux. Habitués à toucher des millions d’ariary, indemnités et avantages confondus, ils risquent de devenir des retraités dépités.

  1. R.O
- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici