- Publicité -
samedi 25 juin 2022
DomicileVisionUnion européenne-Madagascar : aucune ombre au tableau

Union européenne-Madagascar : aucune ombre au tableau

Le dialogue Union européenne-gouvernement malgache s’est déroulé sans anicroche. Les relations entre les deux parties sont au beau fixe et les remarques adressées par les représentants de l’Union européenne   n’ont aucunement froissé ceux de l’Etat malgache,  car elles ont été faites dans la plus parfaite courtoisie. Finalement, rien n’est venu assombrir cette réunion qui conforte le régime dans sa vision du devenir de Madagascar.

Union européenne-Madagascar : aucune ombre au tableau

Les recommandations du parlement européen, on le sait, ont fortement indisposé le régime qui les a même considérées comme une ingérence dans les affaires de l’Etat malgache. Les titres de la presse lui étant favorables n’ont pas manqué de le souligner. Cela s’est produit à la veille de la tenue du dialogue politique entre l’Union européenne et le gouvernement malgache. On était donc curieux de voir l’impact que cela aurait à cette occasion. Interrogé sur ce vote du parlement européen, le représentant résident de l’    Union européenne s’est empressé de dire que cela ne pouvait pas avoir de conséquences sur les relations des deux parties. Malgré cela cependant, on ne peut pas passer sous silence ces résolutions qui ont fait grand bruit à l’étranger. Néanmoins, ce dialogue a permis de mettre en lumière certains points qui ont été évoqués par les deux parties. La question des droits de l’homme a été soulevée. L’affaire d’Antsakabary a notamment été soulevée. Le ministre de la Sécurité publique a notamment été mis sur la sellette à ce propos. Interrogé par ses interlocuteurs, il s’est contenté de dire que l’enquête suit son cours. Le dossier publié par un hebdomadaire de la capitale a été un véritable document à charge et le manque de réaction des responsables des forces de l’ordre à ce sujet donne une piètre image de ces derniers. Le problème de l’insécurité a été largement évoqué. C’est dans ce cadre que le représentant résident de l’Union européenne a mis en exergue la nécessité d’une véritable lutte contre la criminalité organisée.  D’autres sujets ont été abordés, notamment ceux ayant trait à l’accord de Cotonou et au déroulement du processus électoral. Finalement, il n’y a eu aucun remous.

Patrice RABE

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici