- Publicité -
samedi 25 juin 2022
DomicileSociétéAccréditation dans l’Enseignement supérieur : Les experts se préparent pour les audits

Accréditation dans l’Enseignement supérieur : Les experts se préparent pour les audits

Emmanuel Randrianarison développant les démarches et les outils de base pour réussir un audit d’IES réussi.

Pour une qualité de formation optimale, l’accréditation des institutions d’enseignement supérieur (IES) ne se décrète pas au hasard, mais se fait obligatoirement en aval d’un audit de ces IES par un comité d’experts. Lesquels doivent en amont, s’approprier et maîtriser la démarche et les outils nécessaires pour mener à bien cet audit.

C’est dans cette optique que le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESUPRES) a organisé hier, à l’espace Le Damier Androndra, un « atelier d’appropriation de la démarche et des outils d’audit d’IES ». Entre un atelier sur l’habilitation  et un conseil du gouvernement à Mahazoarivo, la ministre Monique Rasoazananera est passée à Androndra, pour donner le la à l’atelier et remercier les participants pour leur implication dans l’amélioration de la qualité de l’enseignement supérieur à Madagascar.

Audit. Rappelons à titre informatif, que l’audit d’une IES est, selon la définition du MESUPRES, « l’examen de la manière dont cette IES met en œuvre ses offres de formation pour vérifier si elle le fait en conformité avec les normes du référentiel de l’enseignement supérieur ». Il se subdivise en deux étapes principales : l’examen du référentiel d’enseignement et l’évaluation sur site. En principe, un audit s’étale sur 2 à 3 jours, mais les contraintes financières font qu’à Madagascar, l’audit d’une IES s’effectue en 1 seul jour, du moins jusqu’à maintenant.

Ingénierie de la formation. Dans son intervention, M. Emmanuel Randrianarison, directeur au sein du MESUPRES, a mis l’accent sur l’importance de l’impact de la didactique et de la pédagogie dans la qualité de l’enseignement supérieur. « Nous (enseignants chercheurs)  gagneront à renforcer nos capacités dans la transmission de savoirs et de compétences à nos étudiants, car l’enseignement ne se résume pas seulement aux conférences, aux publications, ou encore à la maîtrise de notre domaine d’expertise… mais repose en grande partie sur notre capacité à transmettre efficacement nos connaissances, pour que les étudiants, puissent réellement en bénéficier. », a-t-il souligné. En effet, enseigner c’est, entre autres, assurer des encadrements dans les délais et élaborer des programmes de formation, etc. Par ailleurs, M. Randrianarison a aussi partagé que dans l’audit d’une IES, une attention particulière est accordée à la participation des milieux professionnels visés par l’offre de formation dans l’élaboration des cours.

Luz R.R

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici