- Publicité -
MG
mercredi 17 août 2022
- Publicité -
DomicileSociétéOccupation illicite de la forêt d’Ankazomivady : Une affaire au parfum de...

Occupation illicite de la forêt d’Ankazomivady : Une affaire au parfum de géranium…

Rakotozandrina Joël, maire d’Ambatofitorahana. Photo Anastase

L’inertie des responsables locaux face à l’exploitation illicite de la forêt  d’Ankazomivady, dans le district d’Ambositra, depuis 2015 et sur une superficie de 60 ha, alors que c’est une forêt classée primaire, semble laisser libre cours à de nombreux commentaires, du moins dans les rangs de la communauté locale de base.

Les « VOI » qui ont eu mandat par l’administration de gérer cette forêt et aller même jusqu’à qualifier d’affaire bien compromettante au parfum de géranium. A titre d’illustration, la forêt primaire d’Ankazomivady est de surcroît, l’unique forêt primaire située sur le bord d’une route nationale, la RN 7. Un joyau, en somme. Une forêt primaire qui, si les destructions persistent, risque d’être anéantie à jamais à brève échéance. Rakotozandrina Joël, maire d’Ambatofitorahana où se situe une partie de cette forêt primaire d’Ankazomivady, de dénoncer qu’après l’exploitation illicite des arbres de cette forêt pour faire du charbon, des individus venant des localités  avoisinantes, investissent  continuellement les terres  dénudée et occupant une superficie de  plus de 60 ha pour la plantation de géranium, détruisant les jeunes plants d’arbres de reforestation et ce, depuis 2015, une présence illicite qui préoccupe, sans que les autorités locales ne daignent lever les  doigts pour mettre fin à ces pratiques dans cet aire protégée, qui perdurent voilà 2 ans.  Fort de ce cautionnement des autorités et sans être inquiétés, nos sources vont jusqu’à affirmer, que ces exploitants illicites sont même allés jusqu’à construire des hangars sur les lieux où sont entreposées des  unités de distillerie. C’est dire qu’ils manifestent d’investir les lieux  à long terme au vu de leurs investissements qui de plus, dans une zone interdite en faisant valoir leurs atouts. Des unités de distillerie pour extraire l’huile essentielle du géranium.

Influencer. Interrogé à maintes reprises, sur la situation qui prévaut dans cette forêt d’Ankazomivady, le nouveau directeur régional de l’environnement, des forêts et de l’écologie d’Amoron’i Mania Aboudou Randrianasolo Paul , lors de sa prise de fonction, n’entend pas se laisser influencer et a promis d’aller jusqu’au bout pour instaurer  l’état de droit dans la préservation de ce patrimoine. Un patrimoine, qui comme l’a expliqué le maire d’Ambatofitorahana, constitue une rentrée de recettes pour la commune par le biais de l’écotourisme avec l’appui des partenaires.  Ces derniers qui ont vu la situation se dégrader, se sont rétractés. Un manque à gagner que la commune tient à déplorer à  cause de l’inertie de certains responsables aux comportements pas du tout naturel. Le maire d’Ambatofitorahana, sans vouloir jeter la pierre à quiconque, de dénoncer que sa circonscription ne perçoit pas de ristourne de ces activités bien lucratives. Aboudou Randrianasolo de conclure que, des rencontres ont eu lieu avec les hauts responsables locaux à ce sujet et à plusieurs reprises, mais malheureusement, les  décisions importantes sont sans cesse reportées aux calendes grecques, pour une raison ou pour une autre dans cette affaire au parfum de géranium.

Anastase

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici