- Publicité -
samedi 25 juin 2022
DomicileEconomiePort de Toamasina : Alerte rouge des opérateurs pour défaillance de MICTSL

Port de Toamasina : Alerte rouge des opérateurs pour défaillance de MICTSL

Embouteillages monstres à Toamasina, à cause de la lenteur de MICTSL

Les principaux usagers du Port de Toamasina se sont constitués en Groupement conjoncturel, pour dénoncer l’incompétence de MICTSL. D’après leurs dires, la situation devient très grave et les impacts économiques sont considérables.

 Cela fait des mois que les usagers se plaignent. Aujourd’hui, ils se regroupent pour se faire entendre après la sourde oreille des dirigeants du Grand Port et des autorités publiques. « Il s’agit d’une alerte rouge. Il y a urgence, par rapport à la situation de la société ICTSI, mieux connue sous le nom MICTSL (Madagascar International Containers Terminal Services Ltd), qui est le principal concessionnaire-fournisseur de services, en termes de containers dans le port de Toamasina, qui prône à être le plus grand de l’Océan Indien », a déclaré ce Groupement conjoncturel composé de représentants des armateurs (APACM), des transporteurs routiers et des commissionnaires en Douanes. Selon ses usagers, la société MICTSL est handicapée par une insuffisance grave de matériels, hormis les pannes répétitives sans aucun remplacement des matériels d’exploitation défaillants. D’après les explications, cela engendre des problèmes sérieux au niveau des chargements et déchargements de navires qui, par la suite, portent préjudices sur les activités d’importation et d’exportation au niveau du Port de Toamasina. En effet, ce problème est même visible à l’extérieur du port, avec les embouteillages incessants de camions sur le Boulevard Ivondro, arrivant jusqu’au niveau de la Cité Canada.

Incompétence. Outre cette piètre qualité de service, les usagers du port dénoncent également les augmentations considérables et incessantes des tarifs et facturations, sans justification valable. « A cela s’ajoute la création malencontreuse de pénalisations de plus en plus exorbitantes et exagérées, sans concession ni négociation, alors que les principales causes sont de source MICTSL même. Cette société en monopole crée de multiples mesures unilatérales de contraintes ne nous permettant pas d’opérer sereinement. De plus, il n’y a pas suffisamment de fluidité d’informations sur les situations dans le Terminal, relatives aux mouvements et positions des navires ainsi que des conteneurs. Cette société fait également des arrêts de travail sans explication et non compensés, que ça soit pour les navires ou pour les camions. Ils ont également, suivant leur volonté des refoulements avant l’heure limite à l’entrée du Terminal », ont confié le groupement des usagers du Grand Port. La liste est encore longue. Le Groupement conjoncturel a également évoqué les lenteurs inimaginables et extraordinaires des services de taxation enrayant par conséquence des actes ultérieurs. « Nous avons aussi des difficultés voire une impossibilité d’assister aux constats contradictoires des incidents d’exploitation à l’intérieur du TAC. L’« Opening Date » ne tenant pas compte des jours non-ouvrés, pénalise ainsi le temps de préparation pour les exports. Par ailleurs, les agents du Service TAC manquent de respect aux usagers et la tendance vers la corruption est assez répandue… » affirment les membres du Groupement. En tout, ces usagers ont cité une douzaine de points critiques, mettant en exergue leur insatisfaction quant aux compétences de MICTSL pour assurer les services qui lui sont confiés.

Indésirable. D’après ses représentants, les usagers ont déjà émis plusieurs doléances, mais MICTSL n’a rien considéré des demandes formulées pour améliorer ses services. Même scénario avec le ministère des Transports et la Direction générale de la SPAT « Il ne s’agit plus de sollicitation. Nous exigeons le changement de manière de travailler de la TAC-MICTSL, ainsi que la manière de considérer les usagers sans qui, cette société fermerait ses portes. On a déjà payé plus qu’on devrait en matière de patience et en matière pécuniaire », ont-ils annoncé, en ajoutant que des solutions rapides et pérennes s’imposent, car on n’est plus loin de la goutte qui fera déborder le vase…

 Antsa R.

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici