- Publicité -
samedi 24 septembre 2022
DomicileÀ lireHVM à Mahajanga : Congrès régional aux frais de l’Etat

HVM à Mahajanga : Congrès régional aux frais de l’Etat

Si l’on s’en tient au matraquage publicitaire sur cet évènement diffusé en boucle sur les ondes de la Radio nationale Malgache depuis quelques jours, cet évènement sera clôturé par le lancement de feux d’artifice.

Le congrès régional du parti « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » pour le compte de la Province de Mahajanga se déroulera demain et après-demain. En effet, après Toamasina, Fianarantsoa et Toliara, le parti au pouvoir prévoit de réaliser une véritable démonstration de « Force » dans la capitale de la Région Boeny. Une Région pourtant réputée comme étant un fief du parti « Miaraka Amin’i Prezida Andry Rajoelina ». Faut-il rappeler que le HVM a été battu à plate couture par le MAPAR à Mahajanga lors des élections législatives et communales. L’évènement de ce week-end se présente donc comme un véritable défi pour le parti au pouvoir. D’après les informations, plusieurs centaines de partisans venant de toutes les régions de la Grande île feront le déplacement vers la Cité des fleurs pour cette occasion. Selon une source locale, la plupart des établissements hôteliers à Mahajanga affiche déjà complet. Une forte délégation venant d’Antananarivo est également attendue sur place. Il convient de noter qu’un Conseil des ministres décentralisé sera également organisé à Mahajanga ce week-end.

Indemnités journalières. La question est donc de savoir si l’organisation de ce congrès régional du parti au pouvoir n’est pas payée aux frais de l’Etat. Nul n’ignore que le déplacement « en avion » vers la Cité des Fleurs, du président de la République, du Premier ministre, des membres du gouvernement et de leur staff respectif, est financé par l’argent des contribuables. Et ce, sans parler de l’hébergement et des indemnités journalières que perçoivent les agents de l’Etat pour chaque mission en Province, ainsi que le budget du transport des partisans venant des autres régions qui, eux aussi, sont payés pour assister à ce rassemblement du parti. Quoiqu’il en soit, le « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » doit apprendre à tirer des leçons du passé. Faut-il rappeler que l’ancien président Marc Ravalomanana a été destitué en 2009 pour avoir confondu la gestion des caisses de l’Etat avec la trésorerie de son entreprise personnelle. Depuis quelques mois, le président Hery Rajaonarimampianina, le Premier ministre Olivier Mahafaly Solonandrasana, le président du Sénat et non moins président national du HVM Rivo Rakotovao, les membres du gouvernement et les grandes figures du HVM multiplient les descentes dans les régions pour renforcer les bases du parti en vue de l’élection présidentielle de 2018. Des descentes qui se font généralement sur fond d’utilisation abusive des prérogatives de puissances publiques.

Une insulte. Face aux polémiques et aux soupçons engendrées par cette histoire, mais aussi pour rassurer l’opinion et les partenaires techniques et financiers sur la bonne gouvernance, les dirigeants actuels devraient faire preuve de transparence et apporter des éléments d’explications sur l’utilisation de l’argent public, notamment dans le cadre de ces déplacements. Des preuves sont aussi attendues pour prouver si ces congrès régionaux et ces meetings politiques sont réellement financés par le budget du parti HVM et non par l’argent des contribuables. D’autant plus que cette grande manifestation à Mahajanga se tient pile au moment où la majorité des Malgaches se plaignent de l’inflation généralisée et la hausse considérable des prix du riz. Dépenser des millions d’Ariary pour un congrès régional pourrait être considéré comme une insulte contre les 92% de la population qui vit sous le seuil de la pauvreté. En tout cas, avec la grande fête animée par des artistes de renom, les Majungais auront un petit moment de répit ce week-end. Si l’on s’en tient au matraquage publicitaire sur ce congrès régional diffusé en boucle sur les ondes de la Radio nationaleMalgache depuis quelques jours, cet évènement sera clôturé par le lancement de feux d’artifice. Habituellement, les Malgaches n’assistent à ce genre de festivité que les 25 et 26 juin dans le cadre de la célébration de la fête de l’Indépendance.

Davis R

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,424AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

5 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici