- Publicité -
samedi 2 juillet 2022
- Publicité -
DomicilePolitiqueAnciens militaires et syndicalistes : Manifestation à Tana le 20 janvier

Anciens militaires et syndicalistes : Manifestation à Tana le 20 janvier

Tous les responsables de l’AAM venant de plusieurs districts se sont réunis à Andrefan’Ambohijanahary hier.

Les ex-militaires reviennent à la charge. En effet, les membres de l’Association des Anciens Militaires (AAM) prévoient d’organiser une grande manifestation à Antananarivo le 20 janvier prochain. C’est ce qui a été décidé à l’issue de leur réunion qui s’est déroulée hier à Andrefan’Ambohijanahary. Les militaires et gendarmes retraités, les réservistes et les veuves des militaires morts en service commandé ont décidé de radicaliser leur mouvement face à l’attitude des tenants du régime qui continuent de faire la sourde oreille par rapport à leurs revendications. Faut-il rappeler que l’association réclame le paiement de leur alignement d’indice et le rappel de moins perçus impayés depuis l’année 2006. Tous les responsables au niveau de plusierus districts de la Grande Ile ont assisté à la rencontre d’hier.

Rébellion. A entendre les explications du président de l’AAM, une descente dans la rue n’est pas à écarter. En effet, mises à part leurs revendications, les anciens militaires envisagent également d’interpeller les dirigeants actuels face à l’inflation généralisée et à la flambée des prix du riz. Selon Randrianasimanana Jean Solo, des éléments des forces de l’ordre encore en activité vont participer à cette grande mobilisation pour grossir les rangs des manifestants, mais aussi et surtout pour exprimer leur soutien aux ex-militaires et gendarmes. Une initiative qui pourrait être considérée comme une rébellion, dans la mesure où la discipline militaire interdit toute participation à une manifestation politique ou publique. D’autant plus que si l’on s’en tient aux propos du numéro Un de l’AAM, une rencontre avec des Officiers, des Sous-officiers et des hommes de troupes aurait déjà eu lieu à Tana. Une entrevue avec le Secrétaire général du Ministère de la Défense nationale aurait également été organisée. Une rencontre qui n’a rien donné puisque pour l’heure, l’arrêt n°120 que le Conseil d’Etat a rendu en 2010 pour ordonner l’Etat malgache à payer l’alignement des pensions de retraite des anciens gendarmes et militaires, n’a pas encore été appliqué.

Coup d’Etat. Le président Hery Rajaonarimampianina qui a reçu une délégation de l’AAM au Palais d’Iavoloha le 18 mai dernier n’a également pas tenu parole. C’est certainement la raison pour laquelle, les ex-militaires ont décidé d’enclencher la vitesse supérieure. En tout cas, Randrianasimanana Jean Solo a laissé entendre hier que si le régime continue à faire la sourde oreille, l’association pourrait inciter la population à descendre dans la rue. Selon toujours ses explications, les syndicalistes regroupés au sein de la Solidarité Syndicale de Madagascar (SSM) participeront également à la mobilisation du 20 janvier prochain. Les anciens militaires ont toutefois tenu à expliquer qu’ils ne prévoient pas de fomenter un coup d’Etat.

Davis R

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici