- Publicité -
samedi 2 juillet 2022
- Publicité -
DomicileEconomieProjet CASEF : Des matériels roulants pour renforcer le contrôle des produits...

Projet CASEF : Des matériels roulants pour renforcer le contrôle des produits agricoles

Ces matériels roulants servent à encadrer les paysans et à contrôler leurs produits ou la santé de leur cheptel.

Ces dispositifs ont pour but d’éradiquer les cas de refoulement aux frontières des produits d’exportation de Madagascar.

Intervenant au profit des deux ministères se chargeant de l’Agriculture et de l’Elevage ainsi que du foncier, le projet CASEF ou projet de Croissance Agricole et de Sécurisation Foncière est l’un des instruments permettant de mettre en œuvre le Programme Sectoriel de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (PSAEP) et le Programme National Foncier (PNF). Il croise l’appui aux chaînes de valeur et la sécurisation foncière des exploitants agricoles en vue de contribuer à l’accroissement de la production agricole et l’accès de ces producteurs aux marchés. Et pas plus tard qu’hier, des équipements et matériels roulants dont des voitures tout terrain, des motos et des matériels informatiques ont été remis à ces deux départements ministériels. L’objectif consiste à renforcer les dispositifs de contrôle des produits agricoles destinés aux marchés.

Surveillance de maladies. Outre la mise en conformité des produits agricoles aux normes de la Convention Internationale de la Protection des Végétaux (CIPV) à laquelle Madagascar a adhéré, ces dispositifs ont pour but d’éradiquer les cas de refoulement aux frontières des produits d’exportation. Notons que 52 agents sanitaires et phytosanitaires ont été formés en janvier 2017 pour effectuer des activités de contrôle dans les 22 directions régionales de l’Agriculture et de l’Elevage. Ceux travaillant dans les zones d’intervention du projet CASEF ont été dotés de matériels roulants leur permettant de bien encadrer les paysans et de contrôler les cultures aux champs et jusqu’à l’expédition. Le projet CASEF équipera aussi le Laboratoire National au sein de la Direction de la Protection des Végétaux pour une surveillance de maladies et l’analyse de pesticides sur les produits et les intrants agricoles en vue de leur mise aux normes dans le pays. En plus, des motos seront remises à la direction des Services Vétérinaires à part l’équipement du Laboratoire National de Diagnostic Vétérinaire (LNDV) dans le but de renforcer la surveillance de maladie animale et les analyses garantissant la santé animale à Madagascar.

500 000 certificats. Par ailleurs, des équipements et matériels roulants ont été attribués aux structures spécialisées au sein du ministère auprès de la Présidence chargé des Projets présidentiels, de l’Aménagement du Territoire et l’Equipement dans le but de faciliter la sécurisation foncière. « Tout cela permet d’atteindre l’objectif de distribuer 500 000 certificats fonciers en 2021 », selon le ministre de tutelle. Pour sa part, le ministre auprès de la Présidence en charge de l’Agriculture et de l’Elevage, Harison Randriarimanana, a évoqué que Madagascar se lance actuellement dans une production orientée  vers le marché. « Le respect des normes sanitaires des produits et des animaux d’élevage s’impose pour ce faire. Et la sécurisation foncière ne suffit pas, il faut augmenter la productivité des paysans. Notre objectif est d’atteindre l’autosuffisance en riz d’ici à 2020 », a-t-il conclu.

Navalona R.

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici