- Publicité -
MG
mardi 16 août 2022
- Publicité -
DomicileFaits-DiversPolice nationale : 318 arrestations pour enquête judiciaire pendant les fêtes de...

Police nationale : 318 arrestations pour enquête judiciaire pendant les fêtes de la fin d’année

Puisque la Police nationale a défini comme principal objectif d’assurer à la population la paix et la sécurité afin qu’elle puisse faire la fête en toute quiétude, le Directeur de la Sécurité publique (DSP) auprès du Ministère de la Sécurité intérieure, le Commissaire divisionnaire Herilala Rakotoarimanana a présenté à la presse, hier, le bilan des actions entreprises par la Police nationale dans toute l’île durant le 31 décembre 2017 et le 1er janvier 2018. En effet, ce bilan porte sur deux  axes dans lesquels cette entité des Forces de l’ordre est intervenue pour qu’elle s’approche davantage du  peuple, à savoir la sécurité publique et la régularisation de la circulation des personnes et de leurs biens et surtout le désengorgement des embouteillages en ville. En ce qui concerne la sécurité publique en général, les statistiques révèlent 318 personnes arrêtées pour enquête judiciaire dont la répartition se fait comme suit : une personne à Tuléar pour attaque à main armée ; une a Fianarantsoa pour vol de boeufs ; 72 pour vols dont 26 dans la ville d’Antananarivo, deux dans les périphéries d’Antananarivo, 10 dans la province de Toamasina, 12 dans celle  d’Antsiranana, 20 dans celle  de Mahajanga, deux dans celle  de Fianarantsoa. En ce qui concerne  les coups et blessures volontaires, le bilan fait état de 32 arrestations  dont deux  à Antananarivo, deux  dans la province de Toamasina, 12 dans celle  d’Antsiranana, 14 dans celle  de Mahajanga, et deux  dans celle  de Toliara. Toujours dans le cadre de la prévention en matière de sécurité, 116 personnes ont été arrêtées pour examen de situation. 18 ont été faites dans la ville d’Antananarivo, 40 à Toamasina, 37 à Antsiranana, 16 à Mahajanga, cinq  à Fianarantsoa.Pour ce qui est du contrôle de la circulation routière, le DSP affirme que même si la Police a décidé de se pencher davantage dans les actions de sensibilisation au détriment de la verbalisation, cette stratégie n’a pas pu empêcher les accidents. Le bilan de ces deux jours de fête fait état des trois  accidents matériels (un  à Antananarivo et deux  à Mahajanga),  13 accidents corporels (cinq  à Antananarivo et ses environs, cinq  dans la province de Mahajanga, trois  à Fianarantsoa), et 16 accidents mortels dont  celui qui s’est produit à Andohatapenaka (Antananarivo).

T.M.

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici