- Publicité -
MG
mercredi 17 août 2022
- Publicité -
DomicileSociétéDREF Amoron’i Mania : Mise en demeure de six mois pour les...

DREF Amoron’i Mania : Mise en demeure de six mois pour les occupants de la forêt d’Ankazomivady

Le bras de fer entre la direction régionale de l’environnement et des forêts d’Amoron’i Mania et les occupants sans titre et sans droit de la forêt de transition d’Ankazomivady-Ambositra, se durcit, du moins si l’on en croit à Abodo Randrianasolo Paul, directeur régional de l’environnement et des forêts d’Amoron’i Mania, lors d’un entretien qu’il a bien voulu nous accorder. Une mise en demeure de six mois a donc été lancée aux occupants sans titre pour quitter la forêt de transition d’Ankazomivady, une zone protégée.

  1. En effet, depuis 2015, des occupants sans titre et sans droit occupent illicitement une superficie de 150 ha dans cette forêt protégée et pratiquent la culture de géranium à grande échelle, des unités de distilleries sont également installées sur place. La forêt de transition d’Ankazomivady qui se situe sur les bords de la RN 7, entre la commune d’Ambatofitorahana et d’Ambalamanakana, district d’Ambositra constitue un des lieux touristiques de la région avec ses faunes et flores endémiques.

S’insurger. « Des occupants sans titre et sans droit », comme l’a qualifié le chef de région d’Amoron’i Mania, Rakotomanankiafarana Jöel et de s’insurger que ces personnes agissent totalement dans l’illégalité. Non seulement, ces occupants menacent la dégradation de l’environnement, mais aussi contribuent à la destruction de cette forêt de transition en exerçant des activités informelles par le non-paiement des impôts et ristournes au profit de la région et des communes bénéficiaires et que des mesures sont prises à l’encontre de ces auteurs pour la réparation de ces préjudices, indépendamment des poursuites judiciaires déjà en cours.

A noter que ces occupants sans droit et sans titre, semblent vouloir persister dans leurs forfaits sans se soucier des décisions prises par les autorités locales. Y-a-t-il anguilles sous roche ? Une affaire à suivre…

Anastase

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici