- Publicité -
mercredi 29 juin 2022
DomicileVisionLe peu d’intérêt des Malgaches pour les listes électorales

Le peu d’intérêt des Malgaches pour les listes électorales

« Les Malgaches ne se bousculent pas pour s’inscrire sur les listes électorales ». Le constat du KMF-CNOE est amer et il est significatif de l’état d’esprit des citoyens qui semblent ne pas prendre en considération l’échéance électorale importante de cette année. Un délai supplémentaire a été demandé pour permettre aux uns et aux autres de vérifier au « fokontany » la présence de leurs noms sur les listes électorales ou sinon de s’y inscrire. Une campagne de communication, si cela se confirme, est donc nécessaire pour conscientiser les hommes et les femmes de ce pays pour leur faire prendre conscience de l’importance de ce droit de vote qui peut changer leur avenir.

Le peu d’intérêt des Malgaches pour les listes électorales

Les hommes politiques, en général, et ceux qui sont au pouvoir actuellement, en particulier, devraient se demander pourquoi les Malgaches ne semblent pas concernés par les questions électorales. En fait, cette désaffection touche la majorité des Malgaches qui éprouvent une véritable lassitude devant la mascarade à laquelle ils assistent depuis un certain temps. Les aînés ne cessent de récriminer devant la faiblesse du discours qu’ils entendent, mais ce qui est grave, c’est que les jeunes manifestent un désintérêt voire une véritable indifférence pour les questions politiques. Ces derniers devraient pourtant former le contingent le plus important d’électeurs lors de cette élection présidentielle. Les jeunes vivent très mal les conditions difficiles auxquelles ils sont assujettis tous les jours. Ils sont désabusés et ne croient plus aux belles perspectives qu’on leur fait miroiter. Mais ils constatent l’immobilisme qui a fait régresser le pays. Comme le système semble parfaitement verrouillé, ils ne voient aucune alternative poindre à l’horizon. La clôture des listes électorales a lieu ce soir, nous affirment les responsables du ministère de l’Intérieur. Le CENI va ce matin le confirmer. Si aucune disposition n’est prise pour accorder un délai supplémentaire aux retardataires, le score de cette élection présidentielle ne reflètera pas avec exactitude l’opinion des citoyens de ce pays.

Patrice RABE

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici