- Publicité -
samedi 25 juin 2022
DomicileFaits-DiversDiego : Un pédophile condamné à deux ans de prison

Diego : Un pédophile condamné à deux ans de prison

Ce garçon a été abusé sexuellement à de nombreuses reprises par le  chef de son quartier. Il a été victime de sodomies répétitives et actuellement, il suit un traitement sévère. Quant à son violeur, il a été condamné à une peine de deux  ans d’emprisonnement, deux  millions Ar d’amende plus cinq millions Ar de dommages et intérêts. Le garçon vit chez sa grand-mère non loin du domicile de ce  dernier.

Depuis le début de l’année 2017, la grand-mère de la victime avait  constaté un changement dans le comportement de son petit fils. Il faisait l’école buissonnière, et fréquentait des salles de jeux vidéo. Il faisait la sieste pendant des heures et quand sa grand-mère lui demandait  s’il était malade, il répondait :  « Non, je n’ai rien !». Cependant, sa démarche était  déformée et  sa grand-mère commençait à soupçonner quelque chose. Ce 20 février 2018, la femme du président est allée voir la grand-mère du gamin. Elle a commencé par raconter les abus sexuels commis par son mari sur  le gamin. La famille de ce dernier, horrifiée, l’a  interrogé  et le garçon a raconté que le président l’avait  menacé avec un objet électrique  et l’avait  prévenu que s’il parlait, il serait électrocuté.  Et en retour après chaque rapport sexuel, l’ignoble individu lui remettait la somme de trois  mille Ar pour son goûter.  L’acte avait lieu en l’absence de l’épouse de ce dernier qui partait tôt le matin travailler. Après avoir pris connaissance de cet acte ignominieux, la grand-mère a alerté les gens du quartier Ces derniers sont tout de suite allés voir la police, puis ont emmené le garçon chez le médecin. Ils  n’ont malheureusement pas pu connaître le résultat des examens, mais on leur a quand même dit  que l’adolescent  avait été victime de nombreux actes de  sodomie. La famille a attendu en vain durant une semaine la suite de cette affaire,  La grand-mère est alors retournée au commissariat de police et son obstination a payé car  le dossier a été déféré au parquet. Le chef de quartier a été placé sous mandat de dépôt. Le lundi  6 mars le procès a eu lieu au  tribunal de première instance. Mardi 13 mars, le verdict est tombé : deux ans d’emprisonnement, deux  millions Ar d’amende et cinq  millions de dommages et intérêts.  Le gamin  continue de recevoir des soins. Il n’a pas seulement subi des dommages physiques, mais  il est psychologiquement en état de choc. Ses parents craignent de voir le chef de fokontany échapper à sa condamnation car il répète qu’il est protégé par des personnalités haut placées.

Angéline Coutiti

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici