- Publicité -
dimanche, mai 22, 2022
DomicileÀ lireAdoption des lois électorales : Débats houleux sur fond de corruption

Adoption des lois électorales : Débats houleux sur fond de corruption

Certains députés ont reçu un SMS les invitant à venir à la Villa basse au Palais de Mahazoarivo à 8h30.

L’adoption de la loi organique relative au régime général des élections et des référendums, et de la loi organique sur la Présidentielle a été ajournée à une date encore inconnue. C’est ce qui a été décidé à l’issue de la séance plénière qui s’est tenue hier à l’Assemblée nationale. 70 députés pro-régime ont voté pour cet ajournement tandis que 68 parlementaires composés d’élus MAPAR, TIM et indépendants ont réclamé la poursuite des débats. Deux députés d’écarts seulement donc entre députés pro-HVM et opposition. En tout cas, c’est le résultat affiché à l’issue de cette première manche. L’adoption des textes relatifs aux élections nécessitera donc une troisième session extraordinaire du Parlement. Il serait par contre intéressant de savoir où  étaient passés les 12 députés absents lors de cette séance plénière car le Bureau permanent n’a reçu aucune lettre d’excuses. En tout cas, comme il fallait s’y attendre, les débats se sont déroulés dans  une ambiance très houleuse, hier, du côté de Tsimbazaza. Les députés se sont attaqués mutuellement, parfois à la limite de la provocation. Il a fallu une suspension de séance d’environ  deux  heures pour apaiser un peu la tension.

SMS. Prévue débuter à neuf  heures, la réunion n’a commencé qu’à 12h40. Les quatre  heures de retard, ou enfin presque  ont provoqué la colère des députés MAPAR, TIM et indépendants que l’on a déjà aperçus à Tsimbazaza dès 8h30. Ce long retard n’a fait qu’attiser les suspicions de corruption qu’engendrait l’adoption de ces lois électorales. En effet, cette séance s’est déroulée sur « fonds » de corruption. Tôt le matin, des rumeurs relatives à des achats de vote et sur la distribution d’argent du côté de Mahazoarivo ont circulé à l’Hémicycle. Il serait question de 10 millions d’Ariary par personne , pour les députés HVM ou indépendants afin de les encourager à voter lesdites lois organiques. Hier encore, certains députés ont reçu un SMS les invitant à venir à la Villa basse au Palais de Mahazoarivo à 8h30. La vérité s’est révélée au grand jour lorsque des députés de l’opposition ont eux-aussi reçu le même SMS. Des copies de ce texto ont même fait le buzz sur les réseaux sociaux durant la journée d’hier. Ce rendez-vous à Mahazoarivo explique peut-être le retard accusé lors du coup d’envoi de la séance plénière.

87 amendements. En tout cas, les députés n’étaient pas encore au stade du débat de fond hier, même après la suspension de séance vers 17h30. Même si les textes de loi ont déjà atterri à l’Assemblée nationale depuis plusieurs semaines, certains députés, en l’occurrence le député d’Ankazoabo Sud Mara Niarisy ont déclaré n’avoir jamais consulté le document. De son côté, la vice-présidente de la Chambre basse élue sous les couleurs du « Tiako i Madagasikara », Hanitra Razafimanantsoa, propose la recherche d’un consensus. Il convient de reconnaître en effet qu’obtenir la majorité absolue de 76 députés pour l’adoption de ces lois organiques ne sera pas facile à faire, aussi bien pour les pro-HVM qui persistent et signent sur l’adoption « au forceps » des projets de loi dans sa forme proposée par le gouvernement, que  les parlementaires MAPAR, TIM et indépendants qui estiment que ce sont des lois anticonstitutionnelles et génératrices de crise et de troubles. A noter que 87 amendements sur les 247 articles du projet de loi organique relative aux élections et référendums ont été apportés durant les travaux de commissions. La deuxième session extraordinaire du Parlement sera clôturée ce jour.

Davis R

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

10 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici