- Publicité -
mardi 28 juin 2022
DomicileFaits-DiversTrafic de drogue : Une Malgache arrêtée avec 260 grammes d’héroïne à...

Trafic de drogue : Une Malgache arrêtée avec 260 grammes d’héroïne à l’Aéroport de Maurice

Une passagère de nationalité malgache a été arrêtée par les autorités mauriciennes, le 4 mars dernier, au débarquement du vol MK289 en provenance d’Antananarivo.

41,6 millions d’Ariary ! C’est la valeur marchande des 260 grammes d’héroïne surpris dans le double fond du sac à main de la passagère. Cette dernière a immédiatement admis qu’elle savait qu’elle transportait quelque chose d’illégal dans son sac, mais prétendait croire qu’il s’agissait de poudre d’or. Convoquée en entretien le 13 mars 2018, de 12h20 à 13h20 heures locales, par le Conseiller aux affaires douanières auprès de  l’Ambassade de Madagascar à Maurice, en présence des éléments de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) de l’administration mauricienne, la prévenue a prétendu avoir obtenu ce voyage à Maurice en guise de cadeau d’anniversaire de la part d’un ami, ressortissant Sri lankais résidant au Japon. Il s’agirait pour elle d’un premier voyage à l’île Maurice, destination qui lui aurait été suggérée par une amie proche qui serait déjà venue plusieurs fois à l’île Maurice. Cette amie se serait proposée de s’occuper des diverses formalités relatives au voyage (passeport, achat du billet, réservation hôtel, achat des devises) sous prétexte que la prévenue soit basée à Toamasina  à cause de son travail.

Coup préparé. Trois semaines avant la date prévue du voyage, la mystérieuse amie aurait demandé à la prévenue de lui prêter un sac à main de couleur noire car elle devait se rendre à un évènement familial très important. La prévenue aurait quitté Toamasina pour rejoindre Antananarivo le jour de son départ pour l’île Maurice. Une fois à Antananarivo, elle aurait appelé son amie pour que celle-ci la rejoigne directement à l’aéroport car c’était cette dernière qui détenait tous ses papiers, comme expliqué plus haut. Les deux amies seraient arrivées à l’aéroport 10 minutes avant la fermeture de l’enregistrement. Son amie aurait remis à la prévenue tous ses papiers, et également le sac à main qu’elle lui avait emprunté. Et en échange des facilitations des préparatifs du voyage, elle lui demandait un service qui consistait à transporter  quelque 200 grammes de poudre d’or qu’elle avait caché dans le double fond du sac à main noir qu’elle venait de lui rendre, la rassurant que tout se passera bien, tout était sous contrôle et qu’elle lui dirait à qui donner cet or une fois arrivée à Maurice.

Collaboration. Ainsi, malgré ses réticences et ses peurs, et compte tenu du peu de temps qu’il lui restait avant l’embarquement, la prévenue aurait accepté de prendre son sac à main en question. D’après les Douanes malgaches, l’enquête suit son cours. Pour rappel, un cas similaire a été appréhendé le mois dernier,  toujours à Maurice. « Madagascar-Maurice est un circuit privilégié des trafics de drogues et un véritable réseau est en place. Les douanes malgaches travaillent en étroite collaboration avec les administrations douanières sœurs dans le cadre de la lutte contre les divers trafics et en particulier avec l’île Maurice », a indiqué la Direction Générale des Douanes (DGD) dans un communiqué.

Antsa R.

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici