- Publicité -
samedi 4 février 2023
DomicilePolitiquePermis biométrique : Un document qui ne tient pas la route !

Permis biométrique : Un document qui ne tient pas la route !

En octobre 2015, le ministère de l’Intérieur avait lancé l’opération « Permis biométrique » afin de lutter contre les fraudes. C’est une société slovène qui a été choisie comme prestataire pour la fourniture de la technologie permettant à Madagascar de disposer de ce document sécurisé et de disposer d’une base de données fiable tant au niveau national qu’international.

Code QR. Pourtant, le permis de conduire biométrique s’est par la suite avéré n’être qu’une vaste escroquerie. Si la traçabilité de ce document dans la lutte contre la fraude a été le leitmotiv de l’opération, le code QR utilisé n’apparaît nulle part alors que le scan de ce code devrait permettre de relier le contrôleur à un site web pouvant fournir les informations sur le détenteur de ce document biométrique. Pourquoi faire payer environ 40.000 ariary pour un permis qui n’a pas de valeur, notamment à l’étranger ? La société en question a reconnu ses défaillances et s’est engagée à améliorer ses produits. En même temps, elle a fait savoir que les permis déjà délivrés ne seront pas rappelés et restent valides. Comment alors différencier les faux permis biométriques qui ne sont pas « traçables » des vrais munis du code QR ?

Contrôle. Quid également du sort des automobilistes titulaires de faux biométriques en cas de contrôle routier ? L’escroquerie transparaît aussi par la non-vulgarisation des appareils de contrôle des permis biométriques. Normalement, c’est la société slovène qui devrait fournir aux agents de la circulation cet appareil. Seulement, depuis l’entrée en vigueur du permis biométrique, aucun contrôle n’a eu lieu. D’ailleurs, la société pourrait ne jamais fournir les équipements de contrôle afin de ne pas créer un scandale engendré par la circulation de deux sortes de permis biométrique. Ce document, en plus de la carte d’identité nationale, constitue un premier pas vers la constitution d’une base de données sur la population malgache. Mais force est de reconnaître que le permis biométrique mis en circulation ne tient pas la route.

Davis R.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici