- Publicité -
jeudi 1 décembre 2022
DomicilePolitiqueMahafaly Solonandrasana : Candidat à la prochaine présidentielle

Mahafaly Solonandrasana : Candidat à la prochaine présidentielle

Mahafaly Solonandrasana Olivier remettant hier sa démission au président de la République.

Mahafaly Solonandrasana Olivier s’est plié à la décision de la Haute Cour Constitutionnelle. En effet, sans attendre l’expiration du délai de 10 jours prescrit par Ambohidahy, il a démissionné et a remis hier même sa démission au président de la République au Palais d’Etat d’Iavoloha. « J’accepte sans condition la décision de la HCC. », a déclaré hier à Mahazoarivo Mahafaly Solonandrasana Olivier. Avant de rajouter : « Je ne veux pas être le blocage à la nomination du nouveau Premier ministre. » En concluant sa déclaration, Mahafaly Solonandrasana Olivier a laissé entendre : « Ce n’est qu’un au revoir ». Une manière pour l’ex-locataire de Mahazoarivo de confirmer indirectement les rumeurs selon lesquelles il sera candidat à la prochaine élection présidentielle. Mahafaly Solonandrasana Olivier a occupé le Palais de Mahazoarivo pendant deux ans. Il a été nommé Premier ministre à la place de Jean Ravelonarivo le 10 avril 2016. Par contre, en tant que ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, il fait partie des rares membres du gouvernement qui ont battu le record de longévité sous l’ère Rajaonarimampianina.

Affaires courantes. La démission de Mahafaly Solonandrasana Olivier a été acceptée par le président de la République Hery Rajaonarimampianina. Hier même, le chef de l’Etat a pris un décret (N° 2018-528) « portant acceptation de la démission du Gouvernement et le chargeant d’assurer l’expédition des affaires courantes jusqu’à la formation d’un nouveau gouvernement ». Autrement dit, l’actuel gouvernement continue de fonctionner jusqu’à la mise en place d’une nouvelle équipe qui doit être une équipe de consensus. L’article 6 de la décision n°18-HCC/D3 du 25 mai 2018 dispose que les membres du nouveau gouvernement seront nommés « dans un délai de 7 jours pour compter de la nomination du Premier ministre, conformément aux dispositions de l’article 54 de la Constitution et aux termes de l’Avis n° 01-HCC/AV du 17 février 2014 portant interprétation des dispositions de l’article 54 de la Constitution et sur la base de l’Arrêt n°11-CES/AR.14 du 06 février 2014 portant proclamation officielle des résultats définitifs des élections législatives de la 4e République ». Reste à savoir si le nouveau Premier ministre Ntsay Christian arrivera à former son gouvernement dans ce délai.

R. Eugène

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

3 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici