- Publicité -
samedi 4 février 2023
DomicilePolitiqueHery Rajaonarimampianina : Une démission pour une concurrence saine

Hery Rajaonarimampianina : Une démission pour une concurrence saine

Hery Rajaonarimampianina exposant ses points de vue à la population d’Amboangibe venue en masse à cette occasion.

Le candidat n°12 continue son périple à travers l’île. Non seulement il a visité des grandes villes de la Grande Ile mais, il n’a pas hésité non plus à descendre dans les contrées reculées du pays pour constater de visu la réalité. Voir les « zava-bita » qu’il a réalisés qui en sont d’ailleurs des preuves palpables. En outre, les gens en sont reconnaissants.

La population d’Amboangibe a finalement pu rencontrer Hery Rajaonarimampianina, hier. Après la visite avortée du Candidat n°12 du temps où il était encore à Iavoloha, les habitants de cette petite commune rurale au fin fond de la Sava, dans le district de Sambava, ont enfin eu la possibilité de voir l’homme à qui ils doivent leur bloc opératoire. Une fois de plus, la reconnaissance a pu se lire sur les visages des gens, comme à chacun des déplacements d’un Hery Rajaonarimampianina fier des réalisations durant son mandat.

Apaisement. Amboangibe est une bourgade sur les bords de la rivière Bemarivo, l’unique accès à la localité. Par la mise en place de ce bloc opératoire, le Candidat n°12 montre à quel point le social compte à ses yeux. « Beaucoup reste à faire« , répète-t-il souvent. C’est justement dans cette optique qu’il a pris la décision de se représenter pour la réalisation de sa vision développementaliste du « Fisandratana ». A propos des conditions entourant sa candidature, Hery Rajaonarimampianina s’est exprimé sur sa démission qui, d’après lui, ne lui pose pas de problème. « Il faut du courage pour se soumettre à la loi« , a-t-il lancé avant d’ajouter que c’était la seule voie pour parvenir à l’apaisement avant les élections. Il a par ailleurs déclaré qu’être sur le même pied d’égalité que ses concurrents ne lui fait pas peur. Le Candidat n°12 a confiance en ce qu’il a réalisé pour la population durant son mandat. Ces réalisations représentent du concret qu’il peut présenter à la population, contrairement aux déclarations utopiques des autres candidats. Il a ainsi invité la population à ne pas se laisser acheter mais plus tôt à se focaliser sur le développement du pays. « Plusieurs réalisations allant dans ce sens ont été achevées mais beaucoup reste à faire pour l’émergence du pays« .

Echange instructif. Après Amboangibe, le Candidat n°12 s’est rendu à Antsiranana pour partager sa vision « Fisandratana » aux jeunes de la ville à l’Université Polytechnique d’Antsiranana. Ce fut une occasion pour lui de donner une conférence sur le thème de la « vision fisandratana », ce plan de croissance et de transformation élaboré et initié par ce candidat à la magistrature suprême du pays pour une vision de développement de Madagascar à l’horizon 2030. Un échange instructif et fructueux tant pour le candidat numéro 12 que pour les enseignants et étudiants de l’université polytechnique d’Antsiranana. Le candidat Hery Rajaonarimampianina a rappelé au cours de son allocution que le pôle Grand Nord, qui regroupe la zone touristique d’Antsiranana et la zone de la vanille de Sambava, sera dorénavant une destination mondiale prisée de tourisme et un pôle résidentiel moderne adossé à un riche bassin agricole et minier. Il deviendra un bassin d’emploi majeur du pays et un pont logistique privilégié avec la péninsule arabique et l’Eurasie.

Attentifs, les étudiants de l’université polytechnique d’Antsiranana ne se sont pas abstenus de demander quelques éclaircissements sur leurs « non compris » concernant diverses lignes de cette vision élaborée par le candidat numéro 12. Une des premières questions adressées à l’initiateur du Fisandratana était celle d’un étudiant qui a particulièrement apprécié les perspectives qu’ambitionne celui-ci. « La vision Fisandratana sera-t-elle appliquée même si le candidat numéro 12 ne sera pas réélu ? », a demandé cet étudiant. Le candidat Hery Rajaonarimampianina de souligner de ce fait, qu’il a accompli son devoir de chef d’Etat en s’appliquant à créer une perspective de développement du pays sur le long terme. Un sens du devoir que devrait donc avoir également le prochain chef d’Etat. Un autre étudiant, s’intéressant plus particulièrement au contexte économique, a demandé, quant à lui si la baisse conséquente du PIB en 2010 s’est accrue de 2013 à 2018. Le candidat numéro 12 de préciser alors que le PIB a connu une hausse de 05% ces dernières années.

A titre de rappel, le candidat numéro 12 Hery Rajaonarimampianina s’est donné comme ambition de faire de Madagascar en 2030 un pays à revenus intermédiaires. Madagascar a décidé de s’inscrire dans une nouvelle trajectoire de développement, dans le cadre d’une vision ambitieuse sur le long terme: d’ici 2030, tripler son PIB et faire évoluer le revenu moyen par habitant de 416 US$ aujourd’hui à 1000 US$, et réduire massivement la pauvreté.

Recueillis par Dominique R.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

6 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici