- Publicité -
vendredi 27 janvier 2023
DomicileFaits-DiversTrafic de tortues à Tuléar : Six ans d’emprisonnement et 100.000.000 Ar...

Trafic de tortues à Tuléar : Six ans d’emprisonnement et 100.000.000 Ar d’amende

Le 23 Octobre dernier, le tribunal de première instance de Toliara a enfin, rendu sa décision des deux procès sur les trafics de tortues. Le premier accusait Ramanandraibe Maximin, Vesoa Ordene et Randriarison Pulchérie  Colombe. Ces trois prévenus avaient été placés sous mandat de dépôt (MD) le 14 avril, portant comme charge « tentative d’exportation de 10.073 tortues Radiata, condamnés par la loi 2005-018 sur le commerce des espèces de faune et flore sauvage ». La deuxième affaire concernait deux Chinois : Yang Luming et Huang Shunjia, placés sous MD le 6 juillet. Apparemment il n’y avait pas de lien entre les deux affaires que l’objet du trafic. C’est bien la première fois que des Chinois soient pris en flagrant délit et condamnés pour trafic de tortues. Les cinq prévenus ont écopé chacun 100.000.000 Ariary et six ans d’emprisonnement ferme.

Quelle sentence ! La loi 2005-018 prévoit une condamnation de 6 à 15 ans et ine amende de 100 à 500 millions d’Ar. Grande fut la déception de la plateforme environnementale « Fatidràn’ny Ala MAiky sy ny Riaky » (FAMARI, comptant 68 associations dans la Région Sud-Ouest),ainsi que la Direction Régionale de l’Environnement et de la Forêt. Les deux entités se sont constituées partie civile. Elles sont déçues car le juge doit avoir ses raisons pour avoir condamnés au minimum les accusés. Ils espèrent une peine plus sévère, à la Cour d’Appel, pour donner une bonne leçon aux éventuels trafiquants. D’autre part, personne n’est satisfait car le cerveau du trafic n’est toujours pas appréhendé, malgré le nombre exorbitant de la prise. On sait (selon le Magazine d’investigation Trandraka) que : tout trafic touche toujours un gros bonnet dans l’administration, dans le gouvernement, ou un haut gradé de l’armée. Tout un réseau absolument bien rôdé et qui continue, et ce depuis des années, en toute quiétude. Car l’exportation et la vente des tortues en valent la chandelle, malgré toute la vigilance des autorités policières et douanières. Les trafiquants bravent les contrôles et les surveillances. Ils sont obnubilés par la recette de 20.000 dollars US par tortue. Quelle aubaine !

Charles RAZA, correspondant à Toliara

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici