- Publicité -
samedi 28 janvier 2023
DomicileEconomieAssainissement en milieu urbain : Un financement de 500 millions USD annoncé...

Assainissement en milieu urbain : Un financement de 500 millions USD annoncé par la BAD

Avec la situation actuelle à Madagascar, l’assainissement nécessite encore de grands investissements.

800 millions de personnes en Afrique n’ont pas accès à un assainissement de base, selon les statistiques de l’OMS (Organisation mondiale de la santé). A Madagascar, la situation est préoccupante. Les statistiques indiquent que trois quarts de la population vivent quotidiennement des difficultés dans ce domaine. Selon les chiffres officiels de 2017, seulement 24% de la population ont accès à l’eau potable, 6,9% utilisent des latrines améliorées et 19% ne pratique plus la défécation à l’air libre. Cette situation traduit un grand retard de développement pour la Grande Ile, et des conditions alarmantes pour sa population. En effet, cela présente de hauts risques pour la santé et également des impacts économiques et environnementaux négatifs. Lors de la Semaine africaine de l’eau, la directrice du développement de l’eau et de l’assainissement de la BAD (Banque Africaine de Développement), Wambui Gichuri, a souligné que la croissance démographique rapide et le taux d’urbanisation, le plus rapide au monde, aggravent ces défis. Elle a ajouté que ces facteurs sont associés à une demande croissante en eau et à une génération accrue de déchets, sans toutefois la planification et les investissements correspondants.

Engagement. La BAD a annoncé une nouvelle initiative visant à promouvoir l’innovation et les services d’assainissement inclusifs pour les habitants des villes de l’Afrique subsaharienne à l’Expo de Beijing. Le programme de la BAD, avec l’appui de la Fondation Gates, finance l’initiative destinée aux pauvres. D’après les explications, l’objectif est de créer le premier Fonds d’investissement pour l’assainissement en milieu urbain en Afrique (AUSIF). La BAD et la Facilité africaine de l’eau se sont engagées à mobiliser au moins 500 millions USD, en nouveaux investissements inclusifs dans l’assainissement pour l’AUSIF. Au moins 30% de ces ressources financeront des innovations en matière d’assainissement sans égouts qui desservent directement les communautés à faible revenu. Selon la BAD, ce partenariat avec la Fondation Gates et d’autres organisations de développement permettra à la Facilité africaine de l’eau, de structurer l’AUSIF de manière à mobiliser les investissements des secteurs public et privé. Cela permettrait également au fonds de constituer une réserve de projets dans le cadre d’un nouvel ensemble de principes d’investissement dans l’assainissement, baptisé CWIS (City Wide Inclusive Sanitation).

Antsa R.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici