- Publicité -
lundi 27 juin 2022
DomicileEconomieDubaï : Des Baobabs de Madagascar exportés et plantés illicitement

Dubaï : Des Baobabs de Madagascar exportés et plantés illicitement

Baobabs de Madagascar, vus à Dubaï.

Après les bois de rose, ce sont maintenant les espèces endémiques de Baobab de Madagascar qui sont exportées, vues replantées à Al Seef, district du Patrimoine de Dubaï. Selon les médias locaux, personne ne sait qui a transplanté ces arbres.

Chaque Baobab fait au moins un centenaire, selon les experts questionnés par le journal Gulf News, qui a mené une investigation après avoir vu ces Baobabs de Madagascar, à Al Seef. D’après les informations, ces arbres que les riverains et les touristes qualifient de « arbres étranges » ont été plantés dans cette ville à Dubaï durant la nuit. Personne ne sait donc, quelle entité a fait la transplantation. Un compatriote Malgache sur les lieux nous a pourtant confirmé que des Baobabs gigantesques comme ceux à Madagascar, sont bel et bien plantés à Al Seef. Questionnés par les journalistes locaux, un expert auprès de la municipalité de Dubaï a affirmé que cette espèce transplantée sur un rond-point du quartier du District du Patrimoine, est la plus grande et la plus célèbre des six espèces de Baobabs de Madagascar. Mais qui les a plantés là ? Les responsables auprès de la municipalité de Dubaï, chargée de l’aménagement paysager dans les zones publiques de l’Emirat, ont avancé que les arbres en question ont été plantés par Meraas, une compagnie de développeur, qui opère, entre autres, dans le tourisme et l’hôtellerie à Dubaï. Approchés par les représentants de « Gulf News », cette compagnie a affirmé que « l’espace dans lequel les arbres sont installés ne relève pas de la compétence de Meraas, car c’est un espace public ».

Richesse. Dans leur enquête, les journalistes de « Gulf News » ont été redirigés vers la RTA (Roads and Transport Authority), qui a également nié avoir planté  ces arbres. Même réponse chez « Dubaï Culture », qui fait aussi partie des entités développant des zones patrimoniales. Finalement, toutes les entités susceptibles d’avoir fait les transplantations de Baobabs de Madagascar s’en lavent les mains. Selon les responsables des magasins situés près des Baobabs, ces arbres étaient depuis déjà quelques mois, et qu’ils ont été plantés pendant la nuit. De leur côté  , les touristes montrent qu’ils veulent en savoir un peu plus sur ces arbres étranges, mais que personne ne peut fournir d’informations satisfaisantes. En bref, les baobabs deviennent de nouvelles attractions à Al Seef. Même à Madagascar, l’intérêt des Malgaches pour ces espèces endémiques s’est soudainement ravivé, lorsque des photos des baobabs à Dubaï ont circulé sur les réseaux sociaux. Certains essaient de faire croire que les arbres viennent d’Australie, mais les experts sont fermes. Le Dr Rewq Khan, un expert de la faune à Dubaï a indiqué que chacun de ces Baobabs de Madagascar aperçus à Al Seef est au moins âgé d’un siècle. « Celui qui les a amenés ici a fait beaucoup d’efforts et a dépensé beaucoup d’argent. Il existe aussi une autre espèce de baobab en forme de pot appelée adansonia digitita dans le Safari à Dubaï. Dans le Safari, nous avons environ 20 petits arbres réels et cinq autres arbres beaucoup plus grands et artificiels », a indiqué l’expert. Certes, Dubaï a importé des merveilles pour faire d’un désert, l’une des villes les plus attrayantes au monde. Et parmi ces merveilles figurent aujourd’hui les Baobabs de Madagascar.

 Antsa R.

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

29 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici