- Publicité -
dimanche, mai 22, 2022
DomicilePolitique« Velirano » tenu : Le SMIG fixé à 200 000 Ariary

« Velirano » tenu : Le SMIG fixé à 200 000 Ariary

Une séance de travail entre le président Andry Rajoelina, les groupements des employeurs et les syndicalistes s’est tenue à Ambohitsorohitra mardi dernier.

En vue de la concrétisation de l’industrialisation à outrance, une conférence nationale sera organisée à Antananarivo au mois de juin prochain.

Énième promesse en passe de réalisation. Tout au long de sa campagne électorale, le président Andry Rajoelina a insisté sur l’augmentation du salaire de base à 200 000 Ariary, soit 1 million de Fmg. Et ce, dans l’objectif d’améliorer les conditions de travail et l’épanouissement des travailleurs malgaches. C’est désormais chose faite. La décision a été prise mardi dernier au cours de la séance de travail que le Chef de l’Etat a eu avec les représentants des employeurs du secteur privé et les leaders des différents syndicats des travailleurs. « Pour la première fois, l’Etat a montré et démontré sa bonne volonté de trouver un terrain d’entente, et de prendre des décisions efficaces pour l’amélioration du monde du travail, tout en tenant compte des intérêts des employeurs et ceux des travailleurs puis en se souciant aussi de la préservation du Vita malagasy », a déclaré Noro Andriamamonjiarison, présidente du GEM, à l’issue de la rencontre qui s’est tenue au Palais d’Etat d’Ambohitsorohitra. En effet, mise à part cette dernière et Eric Rajaonary, ancien président du FIVMPAMA, Béatrice Chan Ching Yiu, Vice-présidente du GEFP (Zones franches), Hassim Amiraly, Président du SIM et Jean Michel Ramaroson, Vice-Président du FIVMPAMA ont également assisté à cette séance de travail. Côté travailleurs, l’on a vu la présence entre autres, de Rémi Henri Botodia, Coordonnateur Général de la Conférence des Travailleurs de Madagascar (SEKRIMA), Veloharilalao Olivia Gisèle Rasoamananoro, Coordonnateur du FISEMARE, Fetra Harinoro Lovasoa, Coordonnateur du FISEMA, William Marimbeloson, Coordonnateur du SEREMA et Tiana Andriamanana, Coordonnateur du TM. Tous ont salué la décision « sage et encourageante » prise par Andry Rajoelina. Une décision allant dans le sens de l’industrialisation à outrance de Madagascar prévue dans l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar.

Industrialisation. Il convient de noter qu’outre l’augmentation du salaire minimum, d’autres mesures ont été également prises afin d’inciter toutes les parties prenantes à œuvrer ensemble pour promouvoir l’industrialisation, inciter la promotion des PMI – PME, encourager la création d’emplois et améliorer le monde du travail et l’environnement entrepreneurial. Aussi, désormais, aucun impôt ne sera relevé aux heures supplémentaires supérieures à 20h. Même mesure pour les salaires au-dessous de 350 000 Ariary. Par ailleurs, les heures de travail seront limitées à 173 heures par mois, flexibles aux grés des employeurs. L’objectif étant d’augmenter la production et d’encourager les investissements tout en accordant de meilleures conditions de travail aux travailleurs. Pour sa part, le président Andry Rajoelina s’est engagé à mettre tout en œuvre pour améliorer les conditions sécuritaires au pays et pour instaurer tous les paramètres nécessaires pour la sécurité des investisseurs et des investissements. Il serait aussi question de mettre en place une stratégie efficace pour la lutte contre la corruption, et d’instaurer des mesures fiscales incitatives en vue de l’industrialisation de Madagascar. Au mois de juin prochain, une conférence y afférente sera organisée à Antananarivo. Durant la séance de travail de mardi dernier, le président Andry Rajoelina a aussi promis de régler les problèmes du syndicat FISEMARE et d’offrir des locaux pour les syndicats.

Davis R

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

4 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici