- Publicité -
dimanche 2 octobre 2022
- Publicité -
DomicileÀ lirePalais d’Iavoloha : Entourage présidentiel au féminin pluriel

Palais d’Iavoloha : Entourage présidentiel au féminin pluriel

Emergence de femmes autour du fondateur de l’IEM

La parité homme – femme est largement atteinte au niveau du staff du Président Andry Rajoelina où le sexe dit faible est fortement représenté.

Le gouvernement ne compte plus que 4 femmes ministres contre 18 hommes, après la démission pour cause de candidature aux législatives d’Irmah Naharimamy et Marie Thérèse Volahaingo. La représentation des femmes au sein des autres institutions de l’Etat est également faible avec 7 sénatrices sur 63 dans les travées de la Chambre haute; 29 députées sur 151 dans la législature sortante ; et 81 maires pour ne pas dire mères sur 1695. Seule la HCC fait exception avec 4 Hautes Conseillères sur les 9 membres.

Top 10. La participation féminine à l’exercice du pouvoir est aussi en voie de …développement à Madagascar alors que le pays avait paraphé le protocole d’accord de la SADC sur la parité homme – femme. La Grande Ile n’est pas près d’entrer dans la short list du Gender Gap Report en matière d’égalité entre les deux sexes. On est loin derrière le Top 10 composé de l’Islande (en tête), la Norvège, la Suède, la Finlande, le Nicaragua, le Rwanda, la Nouvelle-Zélande, les Philippines, l’Irlande et la Namibie. A Madagascar, les descendantes d’Eve sont sous-représentées dans la vie publique quoique peu de pays puissent prétendre être proches de l’égalité homme – femme, selon le World Economic Forum qui quantifie tous les ans, les progrès faits dans ce domaine.

Emergence. En revanche, celles qui sont considérées à tort comme des « fanaka malemy » sont fortement représentées dans le staff du président de la République. Un entourage présidentiel au féminin pluriel avec Stéphanie Delmotte, directeur de Cabinet ; Mirana Rajaonah, directeur des Affaires sociales et politiques ; Rina Rakotomanga, directeur de la Communication et des Relations publiques ; Sahondrarimalala Marie Michelle, directeur des Etudes juridiques ; Anja Ramanampisoa, directeur des Relations internationales. On peut toujours citer Lila Andriambalo dont la nomination au poste de directeur du Protocole d’Etat n’a pas encore été abrogée officiellement et rendue publique. Il y a aussi les Nachouat Meghouar, chargée des Relations avec la presse internationale ; Gentiane Andrianisa, une collaboratrice de la première heure du couple présidentiel ; Valérie Ravoajarison Zafindravaka, responsable de l’Evénementiel. On peut aussi ajouter à la liste, Lalatiana Rakotondrazafy Andriantongarivo, ministre de la Communication et de la Culture. Force est de constater l’émergence en nombre de représentantes dynamiques de la gent féminine dans l’entourage du fondateur de l’IEM. Une manière pour le TGV de faire une grande avancée en matière de parité homme –femme.

R. O

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,424AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

16 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici