- Publicité -
MG
jeudi 18 août 2022
- Publicité -
DomicilePolitiqueAffaire Parvis Analakely : La CUA défend sa position

Affaire Parvis Analakely : La CUA défend sa position

Le directeur de la Communication de la CUA devant la presse hier à Analakely.

Le directeur de la Communication au niveau de la Commune Urbaine d’Antananarivo Tiana Harilaza Raharivelo a donné hier la version de la CUA sur une affaire opposant cette dernière à la société « Le Zoma de Tana » relative à l’utilisation du Parvis d’Analakely. « Le contrat entre la commune et la société « Le Zoma de Tana » sur l’utilisation du Parvis de l’hôtel de ville a été signé en 2018. Ce contrat permet à cette société d’organiser mensuellement des activités commerciales sur les lieux. Malheureusement, cette société n’a pas respecté depuis un an et demi ses engagements sur le paiement des frais de location du Parvis. La commune a vainement épuisé toutes les voies de recours pour obtenir ce paiement. La CUA a été obligée de résilier le contrat. », a-t-il expliqué.

Continuité. On a appris hier, lors de la conférence de presse organisée par le directeur de la Communication de la Commune Urbaine d’Antananarivo, que des activités commerciales continuent de se tenir sur le Parvis de l’Hôtel de Ville, notamment en cette période où la célébration de la fête des mères approche. « Cette décision a été prise pour satisfaire ceux qui en ont besoin. », a souligné Tiana Harilaza Raharivelo. Bref, les conditions de résiliation du contrat que la CUA a signé avec la société « Le Zoma de Tana » sont remplies. L’une des parties au contrat n’a pas respecté ses engagements.

Recueillis par R. Eugène

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi joli

12 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici