- Publicité -
lundi 27 juin 2022
DomicileEconomieDistribution des maillots officiels : un micmac frustrant pour les inconditionnels des...

Distribution des maillots officiels : un micmac frustrant pour les inconditionnels des Barea

: « Le public exige plus de transparence de la part du Comité de normalisation sur la distribution des maillots officiels des Barea. »

Le micmac actuel autour de  la distribution des maillots officiels des Barea risque de porter un coup de froid sur l’élan d’enthousiasme et de solidarité, qui est né après le succès sans précédent du football malgache.

A qui la faute ? C’est la question que l’on se pose avec ce fiasco apparent concernant la distribution des maillots officiels des Barea. Des maillots quasiment introuvables sur le marché, au point de provoquer une frustration totale du côté des supporters inconditionnels des Barea.

Réseau de distribution

Et pourtant, tout avait bien commencé quand en février 2019, Telma, qui fait partie du Club des partenaires des Barea, avait approché le Comité de normalisation pour la FMF, afin de fédérer un maximum d’entreprises autour de la préparation et de la participation de l’équipe nationale à la phase finale de la CAN.  « L’objectif était notamment de faire en sorte qu’un maximum de Malgaches puissent avoir accès à la tenue officielle des Barea », explique un responsable de Telma. D’où la création d’un réseau de distribution incluant tous les partenaires de l’équipe nationale. « A l’époque, il était question d’acheter au moins 10 000 maillots à mettre en vente dans tout Madagascar », précise notre source, qui ajoute que « quelques jours avant le début de la CAN, il était convenu que le Club des partenaires achète directement auprès du Comité de Normalisation au moins 5 000 maillots officiels de la marque Garman, l’équipementier choisi par le Comité de normalisation, qui seraient ensuite vendus au grand public dans tous les points de vente des partenaires, dans tout Madagascar. A savoir : Leader Price, Telma Shops, BNI, les stations Jovena, les agences Canal Plus, les réseaux de distribution de la Star… ».

Plan B

Une formule qui avait toutes les chances d’être gagnante pour tout le monde, surtout pour le Comité de normalisation qui aurait pu gagner de l’argent, et les fans des Barea qui auraient pu arborer fièrement les maillots officiels.  Sauf que malheureusement, le Comité de normalisation n’a visiblement pas joué correctement le jeu. En effet, ce dernier n’a jamais donné de réponse au Club des partenaires, ni sur la quantité des maillots disponibles, ni sur les prix.  « Nous n’avons pas connaissance du contenu du contrat liant le Comité de normalisation à Garman. Des maillots ont bien été livrés par la marque italienne au Comité, en dehors du quota prévu pour le groupe sportif (joueurs et staff), mais nous ignorons combien et à qui ils ont été redistribués ». En somme il y a eu quelque part une défaillance du Comité de normalisation. Ce qui a obligé Telma à opter pour un plan B. « Devant l’absence totale d’informations concernant la vente de ces maillots, et parce que l’attente du public commençait à se faire ressentir, Telma a décidé de faire jouer les clauses de son contrat historique avec la FMF, l’autorisant à distribuer les produits officiels des Barea. Ainsi, en concertation avec les autres partenaires des Barea, qui ont tous signé un contrat avec l’Association officielle des joueurs (Association Barea CAN 2019), Telma a contacté directement Garman pour commander le maximum de maillots possibles. »

2.500 maillots

Deux commandes ont été effectuées, au fur et à mesure de la production de l’équipementier italien. 2 500 maillots au total, sans que Telma n’ait pu choisir les quantités, les tailles et les couleurs.  Ces maillots ont directement été revendus à prix coûtant auprès des partenaires des Barea, qui les ont à leur tour mis en vente. Et ce, à raison de 85 000 ariary l’unité sur le marché malgache, alors que lors des matchs amicaux des Barea en France et au Luxembourg, les maillots étaient vendus à 30 euros l’unité, soit un peu plus de 120 000 ariary.  En tout cas, la question qui se pose est de savoir comment le Comité de normalisation a fait pour distribuer les maillots qu’il a commandés auprès de Garman. « L’équipementier Garman nous a dit avoir livré d’autres quantités de maillots au Comité de normalisation, mais nous n’avons aucun détails à ce sujet », précise-t-on toujours chez Telma. Bref, le Club des partenaires a visiblement tenu à jouer son rôle de premier supporter des Barea. Et ce, en prenant notamment en charge  l’achat, la livraison et le dédouanement de tous les maillots officiels disponibles auprès de Garman, afin qu’un maximum de Malgaches puisse arborer fièrement les couleurs de notre équipe à la CAN 2019. Malheureusement, la jouissance n’est pour le moment pas totale puisque, faute d’un appui de la part des responsables, la quantité disponible sur le marché ne suit pas la demande. D’où les trafics et autres faux maillots qui apparaissent sur  le marché. Décidément, ce micmac autour de la distribution des maillots des Barea risque de porter un coup de froid sur cet élan d’enthousiasme et de solidarité autour de ce succès sans précédent du football malgache. Des mesures s’imposent pour éviter le pire.

R.Edmond.

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici