- Publicité -
mardi 7 février 2023
DomicileÀ lireChristian Ntsay et agent diplomatique :  « Aucune nomination n’excèdera plus 15 années...

Christian Ntsay et agent diplomatique :  « Aucune nomination n’excèdera plus 15 années d’exercice »

Le principe de rotation sera applicable auprès de tous les Ambassades ou des consulats de Madagascar. Une nouvelle politique sur la diplomatie portant notamment sur le secteur économie.

La passation de service entre le Premier ministre, Chef du gouvernement, Christian Ntsay, qui est non moins le ministre par intérim des Affaires Etrangères, et le ministre sortant, Naina Andriantsitohaina, s’est tenue, hier, auprès du siège dudit ministère. La cérémonie était l’occasion pour le Premier ministre de lui adresser ses reconnaissances particulières quant aux efforts déployés et aux résultats obtenus durant ses huit mois de service. Le Chef du gouvernement, d’affirmer que c’est pendant ladite période que l’on a pu mettre en place la nouvelle politique sur la diplomatie et les affaires étrangères, de sorte à mettre l’accent sur le secteur économie, pour regagner la confiance des partenaires financiers de Madagascar et des investisseurs. Notons que cette politique figure parmi les défis de développement fixés par l’Etat.

Statut particulier. Le Premier ministre a également rappelé que l’adoption du statut particulier régissant les Agents Diplomatiques et Consulaires s’est concrétisée pendant la période d’exercice du ministre sortant. En somme, soulignait le Premier ministre, le principe de rotation sera désormais applicable auprès de tous les Ambassades ou des consulats de Madagascar : « aucune nomination d’agent diplomatique n’excèdera plus 15 années d’exercice auprès d’un Consulat donné ».

Responsable et dynamique. Faut-il rappeler également que le Premier ministre a assisté tout récemment à la 74ème Session ordinaire de l’Assemblée Générale des Nations Unies. Dans son discours, il a parlé de la consolidation démocratique, de la gouvernance et du renforcement de l’unité nationale. Et d’enchaîner que « le gouvernement s’engage et met en œuvre une politique de promotion et de respect des libertés individuelles et collectives ainsi que celle du respect de la séparation des pouvoirs, de l’émergence d’une société civile responsable et dynamique où les jeunes et les femmes prennent activement part…L’Etat d’aujourd’hui se constitue comme garant institutionnel pour le respect des droits humains à Madagascar et ceci figure parmi ses grands chantiers ».

Recueillis par Dominique R.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

3 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici