- Publicité -
mardi 28 juin 2022
DomicilePolitiqueTraitement des informations : Réduire les risques de tensions électorales

Traitement des informations : Réduire les risques de tensions électorales

Continuer « Le projet d’appui à la prévention et la gestion de conflits et violences potentiels à Madagascar». (PHOTO KELLY)

La gestion de conflits qui inspire confiance grâce à des actions de dialogue et de collaboration avec les acteurs électoraux.

« Le projet d’appui à la prévention et la gestion de conflits et violences potentiels à Madagascar» ou « Prevent Electoral Violence » (PEV) a organisé un panel, hier, à l’hôtel Ibis Ankorondrano. Portant sur le thème « pratiques des médias, comment pérenniser les acquis des élections législatives ».  Avant le débat proprement dit, Mirana Razafindrazaka responsable de l’unité de monitoring des médias au sein du PEV Madagascar a présenté les résultats des analyses comparatives de la couverture médiatique des dernières élections présidentielle et législative.

Rôle de médiateur. Ces résultats ont montré que les médias ont dans une certaine mesure, joué leur rôle de médiateur dans le traitement des informations relatives à la campagne des élections législatives. Les dérapages en termes de déontologie journalistique et les manquements aux principes d’un journalisme sensible aux conflits ont été moins visibles durant cette période. Les journalistes ont également participé à l’éducation et à la sensibilisation électorale. Cependant ces défis restent à relever concernant notamment le pluralisme politique dont le respect permet aux différents courants politiques présents au pays d’obtenir une visibilité auprès des médias et ainsi de réduire les risques de tensions électorales.

Apaisement. Lors de son intervention, Eva Palmans, la représentante de l’ECES à Madagascar a rappelé que le lancement officiel du projet a eu lieu en mars 2018 qu’il va bientôt se terminer, plus précisément ce mois-ci. Notons que les panélistes qui ont participé à ce débat ont été composés de Ravaoharinirina Hanitriniaina Liliane, Secrétaire exécutive adjointe de la CENI, de Gérard Rakotonirina, président de l’OJM, de Soava Andriamarotafika, journaliste et responsable de média et de Ghislain Arsène Velo, membre du collectif des journalistes sensibles aux conflits. Ils ont été amenés à discuter du rôle positif que doivent jouer les médias en faveur de l’apaisement en période électorale. L’objectif global du débat consiste en effet, à mobiliser les acteurs électoraux, particulièrement les acteurs oeuvrant dans le monde médiatique, à accompagner les médias malgaches dans une perspective d’un journalisme promoteur de la paix en temps électoral. Force est cependant de constater que la période électorale reste un moment fort ou sensible, c’est selon, dans le monde des médias.

Dominique R.

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici