- Publicité -
mardi 6 décembre 2022
- Publicité -
DomicileSociétéAssainissement Antananarivo : Les ordures trouvent enfin preneurs

Assainissement Antananarivo : Les ordures trouvent enfin preneurs

« Antananarivo, modèle de développement, ville salubre et où il fait bon vivre », tel est le projet du Président de la République pour la capitale.

Après avoir cohabité pendant plus d’un mois avec les ordures, les  Tananariviens vont enfin respirer. Juste à une semaine et quelques des fêtes de Noël et de fin d’année, le Président de la République vient de doter le SAMVA (Service Autonome d’Assainissement de la Ville d’Antananarivo) de camions à benne basculante de ramassage d’ordures.

Le mois de novembre dernier était particulièrement pénible pour les habitants de la  Ville des  Mille.  Les ordures venaient polluer presque toutes les rues de la capitale et les semaines passèrent sans qu’aucun camion de ramassage ne vienne les récupérer. « Est-ce qu’on attend l’élection d’un nouveau maire avant de ramasser ces ordures ? » pouvait-on entendre dans les médias. Une hypothèse qui s’est peut-être confirmée, puisque la solution vient à point nommé (juste après la publication des résultats provisoires des élections communales). Le Président de la République a fait un don d’une trentaine de camions  de ramassage ainsi que 175 bennes pour le SAMVA. Il a également mentionné que le SAMVA reviendra sous tutelle de la Commune Urbaine d’Antananarivo comme avant 2009, année où le gouvernement de l’époque a décidé de placer le SAMVA sous tutelle de l’Energie et de l’Eau.

Fin du calvaire. Une grande partie de la population espère que c’est la fin du calvaire provoqué par  les ordures à Tana. En tout cas, les responsables ont déjà entamé le ramassage des ordures même si les bacs sont encore hyper remplis dans certains quartiers. Ce qui est normal, puisqu’  on ne va pas également réussir à tout ramasser d’un coup, « cela représente quand même un mois et plus d’ordures et de déchets ménagers » témoigne un habitant d’Ankadifotsy où la mauvaise odeur ont fait larmoyer plus d’un le mois précédent.

D’autre  part,  les avis divergent face à cette situation, certains estiment que la salubrité et le bien-être de la population doivent être priorisés avant les conflits politiques en disant que la formation de ces montagnes d’ordures aurait pu être évitée. Les autres, quant à eux, louent cette initiative, n’en pouvant plus de l’insalubrité de la capitale surtout en ces instants de fêtes. Bref, « que les ordures ne remontent pas à la surface après les fêtes comme on a l’habitude dans la capitale » a souhaité une mère de famille avec un léger soupir.

Anja RANDRIAMAHEFA

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici