- Publicité -
mardi, mai 17, 2022
DomicileÀ lireDéclaration d'Andry Rajoelina : 3 passagères malgaches contaminées par le Coronavirus

Déclaration d’Andry Rajoelina : 3 passagères malgaches contaminées par le Coronavirus

La Grande île fait désormais partie des 34 pays africains infectés par le Covid-19.

Ce que l’on craignait est arrivé. C’est désormais officiel. Madagascar figure parmi les pays infectés par le Coronavirus, faisant donc partie des 34 pays africains touchés par cette pandémie. En effet, la Grande île ne pouvait pas faire exception. Le président Andry Rajoelina a confirmé l’existence des trois premiers cas de Covid-19 hier lors d’une déclaration à la nation diffusée sur la TVM. Il s’agit de trois femmes de nationalité malagasy contaminées. Toutes sont des Malgaches ayant séjourné en France. Leur contamination a été confirmée par les résultats des tests effectués par l’Institut Pasteur de Madagascar.

« Gasy ». La première est une mère de famille de 45 ans arrivée à bord du vol Air France 934 qui a atterri à Ivato le mardi 17 mars dernier. La deuxième, une jeune femme de 19 ans, arrivée à Madagascar le mercredi 18 mars à bord du vol Air Mauritius MK288. Elle a embarqué à Paris et est passée par l’île Maurice. La troisième femme contaminée, quant à elle, est une femme de 45 ans arrivée de France jeudi matin à bord du vol MD051. « Leur pronostic vital n’est pas en danger et les agents de santé suivent de près leur état de santé », a annoncé le président Andry Rajoelina.

Délai exceptionnel. A noter que ces trois personnes ont pu rentrer à Madagascar pendant le délai exceptionnel que l’Etat a accordé aux ressortissants malgaches souhaitant rentrer avant la fermeture des frontières. C’est d’ailleurs ce qui a provoqué la polémique, hier sur les réseaux sociaux. Si les Malgaches craignaient que la contamination vienne des Chinois, c’est plutôt les ressortissants malgaches de France qui ont apporté le « Covid-19 ». La question est de savoir si les passagers ayant voyagé dans le même vol que ces trois personnes contaminées ont respecté à la lettre les conditions de confinement et les termes de la lettre d’engagement qu’ils ont signés à leur arrivée à l’aéroport d’Ivato. Apparemment, ce n’était pas le cas. Depuis mercredi, les forces de l’ordre ont procédé à plusieurs arrestations pour non-respect des mesures de confinement.

Mesures sévères. Lors de sa déclaration à la nation, le chef de l’Etat a déclaré que les autorités concernées prennent toutes les dépositions pour sécuriser les citoyens malgaches vis-à-vis de cette pandémie. Les passagers de tous les vols ayant transporté ces trois premiers cas ont tous été placés sous surveillance et mis en quarantaine. L’hôpital « manara-penitra » d’Andohatapenaka a été préparé pour soigner les malades du Coronavirus. La même mesure à également été prise à l’endroit des proches de ces trois femmes et tous ceux qui les ont côtoyées. « L’Etat prend entièrement en charge les soins médicaux », a annoncé Andry Rajoelina avant d’ajouter que « c’est la responsabilité de l’Etat et du gouvernement de veiller sur la santé des Malgaches ». Le Chef de l’Etat n’a pas manqué d’exhorter les personnes qui viennent de rentrer au pays, ainsi que leurs proches, à respecter les conditions de confinement de 14 jours. Et lui de rappeler l’existence du numéro vert 913 pour signaler des cas de Coronavirus ou en cas de présence de symptômes. De leur côté, les agents de santé et les forces de l’ordre ont reçu la consigne de renforcer la mobilisation pour veiller au respect de ces mesures. « Des sanctions sévères vont être appliquées pour ceux qui essayent de passer outre ces conditions », a averti le président Andry Rajoelina.

Suspension des cours. Pour éviter la propagation du Covid-19, le chef de l’Etat a annoncé l’annulation de tout ce qui est spectacle ou rassemblement populaire, la fermeture de tous les lieux publics ainsi que l’annulation de toutes les rencontres sportives. Par ailleurs, les écoles et les universités sur toute l’étendue du territoire de Madagascar ont également reçu l’ordre de suspendre les cours pendant une période de 15 jours. Cependant, contrairement aux autres pays touchés par le Coronavirus tels que la France qui a opté pour le confinement total et la suspension de toutes les activités, la Grande île a choisi de poursuivre les activités professionnelles, les commerces et les échanges commerciaux. « Les citoyens ont le droit de circuler librement mais il faut respecter les consignes de santé », a soutenu le chef de l’Etat. Il a aussi envoyé un message d’encouragement au personnel de santé et aux forces de l’ordre qui vont travailler davantage pour faire face au Coronavirus. Il, c’est Andry Rajoelina qui a lancé un appel au calme et a incité tous les Malgaches à faire preuve de sagesse et à prioriser les « Soatoavina ». « Il est temps de cesser les provocations et la propagation de fausses nouvelles pour semer la panique au sein de la Société ». En quelque sorte, le chef de l’Etat compte sur des citoyens responsables pour lutter contre le Covid-19.

Davis R

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

9 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici