- Publicité -
samedi 24 septembre 2022
DomicileSociétéRentrée universitaire : Fixée début mai, fermeture de l’université d’Antananarivo à partir du...

Rentrée universitaire : Fixée début mai, fermeture de l’université d’Antananarivo à partir du 23 mars

L’université d’Antananarivo fermera ses portes à partir de lundi prochain.

Première Copries ou Conférence des présidents et des recteurs d’institutions de l’enseignement supérieur de la  ministre Elia Béatrice Assoumacou hier. La volonté de protéger autant que possible le personnel, les enseignants du ministère ainsi que les étudiants contre le Coronavirus a été mise en avant.

Prévue pour ce mois de mars, la rentrée universitaire a finalement été repoussée au mois de mai prochain. « Une décision prise durant la Copries ou Conférence des présidents et des recteurs d’institution de l’enseignement supérieur qui s’est déroulée à Fiadanana hier, et compte tenu de la lutte contre le coronavirus », selon les explications d’Elia Béatrice Assoumacou, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique. La ministre de poursuivre que « des équipes de soutien moral ainsi que des équipes médicales composées de médecins et d’étudiants de la faculté de médecine vont être mises en place auprès des services de la médecine préventive des universités du pays afin d’accompagner les employés, enseignants et étudiants à faire face à une éventuelle épidémie ». Toujours dans le cadre de la prévention et de la préparation à une éventuelle épidémie, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique de poursuivre que « pour limiter les dégâts du Coronavirus, nous avons également donné la consigne d’organiser les soutenances de mémoire ou les soutenances de thèse à huis clos ». Une mesure prise étant donné que « les étudiants et les enseignants du monde de l’enseignement supérieur sont en mobilité permanente ».

Clos. Une des décisions phares prises durant la Copries d’hier consistait également en la suspension des cours à l’université d’Antananarivo à partir du lundi 23 mars prochain. Une mesure décidée « pour des raisons sanitaires », a-t-on avancé. L’université d’Antananarivo de mettre à exécution l’ordre concernant « la tenue à huis clos des soutenances de thèses ». Par ailleurs, la Copries d’hier a également décidé de fixer le projet de loi portant sur l’habilitation à diriger les recherches. Une opportunité pour les enseignants auprès des universités du pays d’accéder au grade de professeurs, selon toujours les dires d’Elia Béatrice Assoumacou. Ce, avant de conclure que toutes les initiatives, en particulier celle relative au projet de loi, ont pu être prises grâce à la consultation des collectifs des professeurs, de quelques membres du syndicat des enseignants ainsi que des présidents et recteurs d’instituts d’enseignement supérieur du pays. Si l’université d’Antananarivo ferme ses portes à partir de lundi prochain, l’on attend encore la décision des autres universités. Une décision prise également par d’autres institutions et entreprises du secteur privé. La décision du ministère de l’Education nationale, de l’enseignement technique et professionnel est vivement attendue.

José Belalahy

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,424AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici