- Publicité -
jeudi 11 août 2022
DomicileCOVID-19Impacts économiques du coronavirus : L’expérience du Japon, selon un étudiant malgache

Impacts économiques du coronavirus : L’expérience du Japon, selon un étudiant malgache

L’économie mondiale est très affectée par la pandémie du Covid-19. Pour Madagascar, plusieurs entreprises sont déjà passées au chômage technique et réclament plutôt une annulation complète des charges fiscales, mais non un report de l’échéance de paiement.Il est possible de gérer la pandémie du coronavirus sans passer par le confinement général. C’est ce que soutient un étudiant malgache, actuellement au Japon, qui nous a partagé l’expérience de ce pays d’Asie pour gérer la crise due à la pandémie. « Il faut noter au départ que les Japonais sont très propres, respectent les règles d’hygiène et les règles de la société. En général, ici, on se lave les mains pendant 20 secondes, autant de fois que possible dans la journée. Cela est valable aussi bien pour les enfants que pour les adultes. En ce qui concerne les masques ou cache-bouches, les Japonais avaient bien avant cette pandémie déjà l’habitude de les utiliser dès qu’ils étaient enrhumés ou avaient la grippe. C’est une question de civisme et de respect envers les autres. Avec le coronavirus, ils changent de masque entre 3 à 4 fois par jour, selon leurs domaines d’activité. Il faut noter que l’utilisation de masques nécessite des précautions particulières, car le masque est censé filtrer et retenir le virus. Il ne faut donc pas le laisser trainer n’importe où et ne doit pas être utilisé plus de 4 heures de temps », a indiqué l’étudiant malgache, qui vit la pandémie avec les Japonais.

Astuces efficaces. Selon son témoignage, ce n’est pas le port de masque qui protège le plus du coronavirus. « Le plus important est de se nettoyer. Il faut se gargariser avec de l’eau chaude ou tiède. Il faut aussi se nettoyer le nez. L’eau salée est plus efficace. On peut faire circuler le liquide d’une narine à l’autre. L’OMS, dans ses instructions, a mentionné l’importance de boire de l’eau chaude ou tiède, toutes les 10 à 15 minutes. Ce sont ces actions de nettoyage qui aident les Japonais à combattre le coronavirus », a affirmé notre témoin au Japon.

Le Japon réussit à sauver son économie du coronavirus.

Activités économiques. En effet, il n’y a pas de confinement général au Japon, grâce à ces astuces efficaces que la population de ce pays a appliquées. « Tous les établissements d’enseignement ont fermé leurs portes. Mais l’économie fonctionne normalement, bien qu’il y ait certaines contraintes. La population n’ont pas attendu de déclarations officielles avant de prendre les mesures qui s’imposent. Après le travail, chacun rentre immédiatement chez lui. La distance de sécurité d’un mètre est également très respectée. Cet ensemble de mesures permet au Japon de sauver son économie du coronavirus », a indiqué l’étudiant malgache. Si l’on revient au cas de Madagascar, l’aspect économique rend difficile la lutte contre la pandémie du coronavirus. La grande majorité de la population vivant dans une économie de subsistance, un confinement général sans prise en charge des besoins physiologiques de la population serait impossible, surtout en ce qui concerne la nutrition. Même les entreprises, notamment la majorité des PME, ne pourront survivre à un confinement, en tenant compte des charges fixes qui pèsent beaucoup sur leur activités.

Antsa R.

- Publicité -
Jovena
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici