- Publicité -
samedi 4 février 2023
DomicileCOVID-19IMRA : « Le Covid-Organics est composé à 62% d’Artemisia »

IMRA : « Le Covid-Organics est composé à 62% d’Artemisia »

Le Directeur général de l’Institut Malgache de Recherches Appliquées a sorti un communiqué pour démentir les fausses informations concernant la composition de ce remède.

« Le Covid-Organics est composé à 62% d’Artemisia et d’autres plantes médicinales ayant des propriétés antiseptiques, de fluidifiant bronchique utilisé dans la composition de remèdes traditionnels depuis des années ». C’est ce qu’affirme l’Institut Malgache de Recherches Appliquées (IMRA) par l’intermédiaire de son directeur général, Andrianjara Charles, dans un communiqué publié hier. Pour la première fois depuis la découverte de ce remède traditionnel amélioré, l’IMRA révèle ce pourcentage mais se défend toutefois de sortir les autres composantes pour sécuriser son produit. L’on sait juste que d’autres plantes médicinales endémiques à Madagascar y sont ajoutées. Depuis la présentation officielle de ce remède à base de Raokandro malagasy, des polémiques et de fausses informations autour de sa composition circulent sur les réseaux sociaux. C’est la raison pour laquelle le directeur général de l’IMRA a publié un démenti suite à un « fake news » qui a circulé sur les réseaux sociaux, révélant la composition, les formes, les indications et la posologie du Tambavy CVO. « Je tiens à déclarer, en tant que directeur général de l’IMRA, que ce document n’est pas officiel », affirme-t-il. Et lui de soutenir que « l’’Institut Malgache de Recherches Appliquées ne cautionne pas la véracité de la composition et décline toute responsabilité liée à ce document ». En effet, ces fausses compositions risquent de favoriser l’automédication, et pourraient encourager les gens à fabriquer eux-mêmes leur remède fait-maison.

Une vraie formulation. « Nous dénonçons ces actes de nature à décrédibiliser les travaux de recherches effectués par les scientifiques malgaches ayant contribué à la découverte de la formule du Covid-Organics. Cela porte atteinte également à l’image de l’IMRA qui dispose d’une notoriété nationale et internationale », soutient Andrianjara Charles. Il a aussi tenu à expliquer que « l’IMRA dispose de nombreux laboratoires dédiés à la recherche médicale et pharmaceutique centrée sur l’ethnobotanique, la pharmacopée traditionnelle, la chimie, la biologie et la fabrication de médicaments ». Continuant dans son explication, le numéro Un de l’IMRA d’ajouter que « le centre travaille sur la flore endémique de Madagascar. Il est membre titulaire de l’Agence Universitaire de la Francophonie. Et c’est un centre de recherche médicale et pharmaceutique et de formation fondé en 1957 par le Professeur Albert Rakoto Ratsimamanga qui est une figure émérite de la Science ». Une manière à lui de rappeler à tout un chacun l’expérience et le savoir-faire de l’IMRA en termes de recherches scientifiques. D’ailleurs, dans ce communiqué, le directeur général de l’IMRA a tenu à rassurer le grand public ainsi que les observateurs nationaux et internationaux en affirmant que « le Covid-Organics (Tambavy CVO) est fabriqué sur la base d’une vraie formulation élaborée par l’IMRA, et a fait l’objet d’études par nos laboratoires. Ce remède est conforme aux autorisations de mise sur le marché obtenues à cet effet ». Cette déclaration dément ainsi les informations selon lesquelles ce remède traditionnel amélioré n’a pas été découvert par l’IMRA mais a été imposé depuis ailleurs.

Davis R

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

12 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici