- Publicité -
jeudi 11 août 2022
DomicileCOVID-19Malgaches bloqués en France : Le gouvernement évite le rapatriement

Malgaches bloqués en France : Le gouvernement évite le rapatriement

Les ressortissants malgaches bloqués en France doivent mettre leur mal en patience. Ils ne peuvent pas rejoindre le pays dans le cadre de la crise actuelle. Le gouvernement les invite à rester confinés dans ce pays fortement touché par la pandémie de Coronavirus. « Les frontières nationales restent fermées aux vols internationaux en vertu des mesures d’urgences sanitaires qui sont maintenues et restent valables sur le territoire national », a souligné l’ambassadeur malgache à Paris, Rija Rajohnson, dans un communiqué publié hier. « Les autorités malgaches sont conscientes de la galère des ressortissants bloqués et qui se retrouvent en difficulté malgré eux », affirme l’ambassadeur; toutefois « les mesures de limitation de déplacements à l’intérieur d’un territoire du pays d’accueil, ou à l’entrée du territoire de la République de Madagascar, ne sont de la volonté délibérée d’aucune autorité publique, mais visent plutôt à limiter, à mitiger et à minimiser la circulation invisible de ce nouveau virus mortel », soutient-il. La déclaration du gouvernement est une douche froide pour les ressortissants malgaches bloqués dans l’Hexagone durant cette crise sanitaire. « Le gouvernement ne sera pas en mesure de les rapatrier et leur demande d’être patients, à rester toujours en France, tout en privilégiant la solidarité locale là où c’est possible », selon toujours Rija Rajohnson. La France, quant à elle, a déjà rapatrié à trois reprises leurs ressortissants de Madagascar, en négociant des vols exceptionnels avec les autorités malgaches durant les périodes de l’état d’urgence. En début de la crise actuelle, le gouvernement américain a pu négocier aussi, et ce malgré les mesures de fermeture exceptionnelle des frontières, le rapatriement des américains restés sur le sol malgache. La fermeture des frontières malgaches a été levée exceptionnellement, à plusieurs reprises, depuis le début de l’état d’urgence sanitaire.

Rija R.

- Publicité -
Jovena
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

3 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici