- Publicité -
MG
mercredi 17 août 2022
- Publicité -
DomicileCultureMusique : Ces artistes en quête d’un nouveau souffle

Musique : Ces artistes en quête d’un nouveau souffle

Les années ne sont pas toujours les mêmes pour les chanteurs et chanteuses malgaches, il en est de même de leur succès. Le milieu musical actuel, bouleversé par Internet, est en train de s’accélérer fiévreusement. Où les chansons à succès s’en vont aussi vite qu’elles sont arrivées. Plusieurs artistes en font les frais. Voici une première invocation des stars attendues pour l’après-confinement :

  • Ndondolah est actuellement silencieux, sans doute pour préparer une surprise.

    Ndondolah. Parolier, chanteur et compositeur phare dans les années 2000, Ndondolah a gravi les marches du succès en compagnie de Tahiry, surtout grâce à son talent particulier pour les balades. C’est cependant en février 2019 que ce chanteur a fait un dernier tintamarre avec une bonne réponse de ses inconditionnels. Après, presque plus rien. Un silence qui laisse supposer que ces périodes de « confinement/flottement » pourraient le faire ressurgir plus fringant que jamais. En attendant, ses titres comme « Tiana », en duo avec Lucia, ou encore « Ela ny ela », peuvent servir à patienter.

  • Agrad & Skaiz. Avec son rap à humour corrosif, ce duo composé de deux rappeurs, Agrad & Skaiz, a fait les beaux jours des cours de récré il y a quelques années. C’est vers 2010 que les deux compères sont apparus à travers les médias. Sortant d’un concours de hip hop, leur style a tout de suite engrangé une grande vague d’admirateurs et d’admiratrices. Actuellement, si Agrad fait des apparitions sur les réseaux sociaux, mais moins sur scène, Skaiz est complètement « out ». Souvent, ses longs moments à l’écart permettent de faire un retour en force en comptant sur la nostalgie des fans.
  • Green. Le rock malgache possède le groupe Green comme une des références, si l’on parle notamment de hard rock. Pourtant, cette formation est actuellement dans une forme de léthargie musicale qui semble avoir gagné la plupart des bands dans ce milieu actuellement. Il fût un temps où la bande à Jacquot réussissait à remplir Antsahamanitra en toute décontraction. Avec des titres comme « Miverena », « Hiaraka indray »… il est difficile d’effacer le nom de Green du patrimoine du rock malgache. Au mois de février, le groupe est monté sur la scène du Glacier. Après, Covid–19 est apparu au désarroi de ceux ou celles qui attendaient une suite.
  • Rak Roots. Le monsieur variété de ces deux dernières années, Rak Roots, risque de faire de cette année 2020 une année sabbatique. Sauf que sur les réseaux sociaux, le jeune chanteur sort quelques succès. Mais les scènes, il n’en a pas investi cette année. Il semble être, pour le moment, très loin de ses tubes tire–larmes comme « Faka vady », « Ilay silako », hyper-relayés par les radios et télés afin de permettre aux ados et aux minettes de s’époumoner en faisant la corvée de ménage. Vu la personnalité très active de ce chanteur, l’après-confinement sera bouillonnant avec tout le recul pris.

Maminirina Rado  

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici