- Publicité -
MG
mardi 16 août 2022
- Publicité -
DomicileSociétéMesures barrière à Ambositra : Port du masque obligatoire dans les rues...

Mesures barrière à Ambositra : Port du masque obligatoire dans les rues à partir du 18 mai

La Région d’Amoron’i Mania enregistre encore  jusqu’à ce jour aucun cas de coronavirus, se réjouit Rakotomalala Richard, préfet d’Ambositra et non moins président du comité de vigilance, lors d’une rencontre avec les journalistes. Un contexte qui a emmené le représentant de l’administration centrale d’exhausser tout un chacun de doubler de vigilance dans le respect des mesures barrières et de la distanciation sociale.

Pour ce faire, le port de masque est obligatoire dans les rues d’Ambositra à partir de ce lundi 18 mai et que tout contrevenant sera passible de sanction sans complaisance. Cette mesure fait suite à la distribution gratuite de plusieurs dizaines de milliers de masques  pour la population, effectuée  ces derniers jours par la région et de nombreuses Ong dans les différents quartiers de la localité. Des efforts qui n’ont pas été suivis par la majorité des habitants, leur priant de se munir de cette mesure de prévention, de lamente  le représentant de l’Etat et que des mesures strictes s’imposent. Rakotomalala Richard de renchérir également que les passagers devront également se munir de masques et que le non respect de ces dispositions sera sanctionné. Le port de masque dans les temples, les églises et la distanciation ont été respectés mais malheureusement pas en dehors de ces édifices, a fait remarquer le préfet.

En outre, le préfet de mettre en garde les personnes qui osent divulguer des rumeurs pouvant  troubler l’opinion publique sur  l’existence des personnes porteuses de la maladie à Ambositra,, allant même à accuser le comité de vigilance de ne pas réagir, s’indigne Rakotomalala Richard.
Le médecin inspecteur d’Ambositra également  de mobiliser la population sur la lutte contre l’épidémie de grippe à travers l’utilisation des moustiquaires imprégnées et que les malades sont pris en charge par l’Etat dans la détection et le traitement pendant trois jours au niveau des services de santé de base.

Anastase 

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici