- Publicité -
dimanche, mai 22, 2022
DomicileFaits-DiversAlasora : Le domicile d’un particulier attaqué par six bandits armés en...

Alasora : Le domicile d’un particulier attaqué par six bandits armés en plein couvre-feu

La mise en vigueur du couvre-feu à partir du 21 heures jusqu’à 4 heures du matin dans le cadre de l’application de l’état d’urgence sanitaire dans la région Analamanga n’empêche pas les malfaiteurs de commettre leur forfait dans la capitale et ses environs. Reste à savoir si la circulation des personnes pendant la nuit est vraiment contrôlée si l’on se réfère à ce qui s’est passé la nuit du mardi 4 juin dans le “fokontany” d’Ampahibato, commune rurale d’Alasora, district d’Antananarivo-Atsimondrano. Vers 22 heures 30 minutes, le domicile d’un particulier était investi par des bandits. Armés d’un fusil de chasse et d’armes blanches, six malfaiteurs dont deux masqués se sont introduits par la fenêtre de la maison. Une fois à l’intérieur, ils ont maîtrisé toutes les personnes qu’ils ont rencontrées pour les obliger de livrer tous les objets de valeur dans la maison. Tout s’est passé dans le calme dans la mesure où les victimes qui étaient menacées avec des armes, n’ont manifesté aucune résistance. C’est pourquoi, le père de famille n’a pu appeler secours auprès de ses voisins qu’une heure plus tard. Ces derniers ont tout de suite alerté la vigie de police de la localité. Sitôt avisés, des policiers se sont rendus sur place. Ils étaient en train de constater le fait pour enclencher la poursuite des malfrats quand des éléments de la gendarmerie se sont également débarqués. Ces derniers affirment avoir reçu un appel vers 23 heures 55. Venus à la rescousse, ils ont invité toutes les unités se trouvant dans les alentours à procéder au bouclage de tous les périmètres mais en vain. Selon l’enquête préliminaire effectuée par la police qui se charge de cette affaire, un ordinateur portable, une bague en argent, deux téléphones portables, une carte SD de 32 GO, et une somme de 200 000 ariary en espèces ont été dérobés par les assaillants. Heureusement, aucun blessé ni perte de vie humaine n’est à déplorer. La situation qui prévaut actuellement dans le district d’Antananarivo-Atsimondrano où l’on assiste à la recrudescence des actes de banditisme permet de dire qu’il est temps de renforcer la sécurité dans les périphéries de la capitale.

T.M.

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici