- Publicité -
mercredi 29 juin 2022
DomicileEconomieTechnologie mobile : Une tendance de plus en plus généralisée vers la 4G

Technologie mobile : Une tendance de plus en plus généralisée vers la 4G

Les Smartphones sont devenus des produits de consommation courants.

Les opérateurs mobiles et Internet ne cessent pas de vanter les performances du réseau 4G. La preuve, les pages des journaux et les grilles de programmes télévisés sont remplies d’encarts et spots publicitaire attrayants.

Avec ce que cela suppose bien évidemment d’investissements pour ces opérateurs, les campagnes publicitaires coûtent très chers. En somme, si les opérateurs investissent beaucoup dans la promotion de la 4G, c’est qu’il s’agit d’un réseau qui est en train de révolutionner les télécommunications mobiles et Internet. Et pour Madagascar qui figure parmi les pays bénéficiant d’Internet à grande vitesse, l’économie peut tirer profit du développement de la 4G.

Tendance générale

Un développement de la 4G qui est devenu une tendance générale dans de nombreux pays du monde où la 2G et la 3G sont de plus en plus délaissées. Selon une étude réalisée par Philip Kendall, Directeur Exécutif de Strategy Analytics, une société mondiale indépendante de recherche et de conseil, le marché mondial du réseau du sans fil se caractérise actuellement par la suppression des réseaux 2G et 3G et les opportunités de migration vers la 4G. « Selon nos nouvelles prévisions du marché du sans fil, au début de cette année, les réseaux 2G et 3G représentaient 46% des abonnés mais seulement 27% des revenus dans le monde. En 2023, cette part des revenus tombera à seulement 10% ». Même en Afrique, des efforts particuliers sont entrepris par les dirigeants et les opérateurs mobiles et Internet pour, justement, accélérer l’adoption des services 4G. « D’importants efforts se produisent en Afrique et dans d’autres régions en développement pour accélérer l’adoption des services 4G, et certains résultats sont encourageants », selon toujours Philip Kendall qui prend l’exemple d’un opérateur africain. Par exemple, l’expansion du réseau 4G d’Airtel Africa et les offres de données «plus pour plus» ont contribué à la migration vers la 4G, augmentant considérablement l’utilisation moyenne des données et les revenus moyens par utilisateurs de données. En effet, les ¾ de sa croissance des revenus proviennent des données de l’année dernière. En mars 2020, la 4G représente 29% de ses abonnés aux données (contre 18% un an plus tôt) et plus de 60% de ses revenus de données ».

Smartphones bon marché

Bref, la migration vers la 4G est non seulement bénéfique aux opérateurs économiques, mais également et surtout à l’ensemble de la population et à l’Etat. Mais pour être encore plus efficace, cette migration est conditionnée par un certain nombre de paramètres et de conditions. A commencer par la facilitation de l’accès aux outils connectés, dont, en premier lieu, les Smartphones. En somme, tout pays qui veut développer la 4G doit prendre les dispositions nécessaires afin de faciliter l’accès de sa population aux téléphones intelligents. Les téléphones d’entrée de gamme sont essentiels pour accélérer la migration des utilisateurs « En fin de compte, toute migration vers la 4G dépend des propositions de produits qui plaisent et qui sont à la portée des segments de marché les plus modestes ». C’est pour cette raison d’ailleurs que des opérateurs mondialement reconnus n’hésitent pas à s’engager activement avec les acteurs de la chaîne de valeur du combiné pour lancer des Smartphones et des téléphones intelligents à bas prix. True Move en Thaïlande a réalisé des gains de parts de marché importants ces dernières années, en partie grâce au succès de sa gamme de Smartphones True Smart Series abordable, tandis qu’en Indonésie, XL Axiata a fait appel à des assembleurs électroniques locaux pour produire des Smartphones tels que la gamme Evercoss Xtream.

Charges fiscales

Mais l’autre aspect du développement de la 4G réside dans la volonté des autorités publiques de réduire les charges fiscales, selon toujours cette étude. « Ces stratégies d’appareils 4G à faible coût pourraient être améliorées dans les marchés en développement si les gouvernements s’efforcent de réduire les charges fiscales sur les téléphones mobiles et les services en termes de droits d’importation et de taxes de vente ». Et l’Etat peut gagner, ici, aux changes puisque le développement de l’utilisation de la technologie via la connexion rapide 4G et les Smartphones haut de gamme augmentera le chiffre d’affaires des opérateurs et, partant des recettes publiques, puisque le fisc pourra jouer, dans ce cas, non pas sur les taux de l’imposition mais sur le nombre des utilisateurs et l’importance des chiffres d’affaires.

R.Edmond.

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici