- Publicité -
mercredi 29 juin 2022
DomicileÀ lireAmbassade de Madagascar à Paris : Vers le limogeage d’un agent auteur...

Ambassade de Madagascar à Paris : Vers le limogeage d’un agent auteur de violences conjugales

L’affaire risque de ternir l’image de l’Ambassade de Madagascar à Paris.

Un quadra en poste à la représentation malagasy au 4, Avenue Raphaël, 75016 à Paris, a été interpellé par la Police en France avant d’être relâché.

Comme l’a rapporté la presse française, notamment Le Parisien, un agent de l’Ambassade de Madagascar à Paris, a été interpellé par la Police à Massy (Essonne) « dans la nuit du vendredi 22 mai après l’alerte donnée par son épouse ». Cette dernière aurait été « saisie à la gorge et poussée » par son compagnon « très alcoolisé ».

Immunité diplomatique. En raison de son immunité diplomatique, le parquet d’Evry a décidé de faire remettre en liberté A.R contre lequel, aucune poursuite ne sera engagée par la justice française. Qui plus est, la victime a retiré sa plainte contre l’homme qui fait partie du personnel technique (PET) de l’Ambassade depuis une dizaine d’années. Quoiqu’il ne soit pas à proprement parler un diplomate, ce presque Quadra (il a un an de moins) bénéficie effectivement de l’immunité diplomatique prévue par la Convention de Vienne.

Persona non grata. Il a eu de la chance puisque contrairement à d’autres pays où l’immunité diplomatique n’est pas de mise dans des affaires privées, elle est quasi-systématique en France, même en dehors de l’exercice des fonctions diplomatiques. Mais s’il a échappé aux mailles de la justice du pays hôte, A.R risque d’être déclaré « persona non grata » par les autorités françaises qui pourraient alors l’expulser. Côté malagasy, pas besoin de lever son immunité diplomatique car il est question en haut lieu de « l’enlever de l’Ambassade de Madagascar à Paris ». En tout cas, en sa qualité d’Ambassadrice de l’UNFPA pour la lutte contre les Violences Basées sur le Genre (VBG), Mialy Rajoelina ne laissera pas non plus passer cette affaire car « Il y a une femme en danger », pour reprendre l’alerte lancée par le collectif « #Nous Toutes » en France.

Recueillis par R.O

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

5 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici