- Publicité -
jeudi, mai 19, 2022
DomicileEconomieMarché de change : L’Euro a dépassé la barre des 4 300...

Marché de change : L’Euro a dépassé la barre des 4 300 ariary

L’Ariary continue de se dégringoler par rapport aux devises de référence. (Photo d’archives)

La dépréciation de l’Ariary par rapport aux devises de référence, l’Euro et le Dollar, s’intensifie notamment depuis le début de cette année. 

L’impact de la crise sanitaire liée à la pandémie Covid-19, affecte entre temps les marchés de changes, tant sur le plan international que national. Du coup, l’Euro a dépassé hier la barre des 4. 300 ariary, sur le Marché Interbancaire de Devises  (MID) alors que cette devise de référence s’échangeait encore contre plus de 4. 100 ariary, le 12 mai 2020. Quant au Dollar, la valeur de cette devise a atteint les 3. 855 ariary, à la dernière opération de change qui a été bouclée hier au niveau du MID. 

Balance déficitaire. Face à cette fluctuation de la monnaie nationale, la Banque centrale de Madagascar (BFM) a apporté des éclaircissements. En effet, « en règle générale la dépréciation de l’Ariary par rapport à l’ensemble des devises fortes, relève fondamentalement du fait que notre balance des paiements est structurellement déficitaire, nécessitant l’achat de devises étrangères pour être à l’équilibre. Il faut toutefois relativiser cette dépréciation. Ainsi, l’Ariary s’est déprécié de 3,15% en juin par rapport au Dollar depuis janvier 2020 et de 5,10% par rapport à l’Euro. Ce qui se rapproche sensiblement du taux d’inflation escompté pour 2020 », a-t-on évoqué.  En outre, il a été soulevé que la baisse actuelle de l’Ariary par rapport à l’Euro, est en partie, due à la remontée de cette devise par rapport au Dollar sur les marchés internationaux, passant de 1,07 il y a 10 jours à 1,135 récemment

Offres et Demandes. En revanche, les paramètres qui influent théoriquement sur les taux de change sont notamment des déterminants de court terme et de long terme, selon toujours les explications de la Banky Foiben’i Madagasikara. Pour les déterminants de court terme, les  cours de change de devises étrangères par rapport à l’Ariary, sont déterminés par les offres et les demandes de ces devises sur le MID. Ce marché voit la participation des banques commerciales de la place qui exécutent des ordres d’achat ou de vente de devises pour le compte de leurs clients ou pour leur propre compte dans le cadre de leurs opérations avec l’étranger. On peut citer entre autres, les importations, les exportations, les transferts et les virements. 

Flux financiers. Quant aux déterminants de long terme, les taux de change sont entre autres déterminés par les différentiels d’inflation d’une part, et les entrées et les sorties de flux financiers, de l’autre. Le premier indique que, quand le taux d’inflation à Madagascar est plus élevé que celui d’un pays étranger, le prix d’un même bien est plus cher si on l’achète localement. L’agent économique aurait ainsi tendance à importer ce bien. Cela suppose l’achat de devises étrangères par de l’ariary pour le règlement de l’importation. Ce qui augmenterait la demande de devises étrangères entraînant par la suite une dépréciation de la monnaie nationale. Pour le 2e paramètre, la hausse des importations par rapport aux exportations engendre également une dégringolade de l’Ariary. Il en est de même lorsque les sorties de devises tels que transferts de dividendes à l’étranger par les filiales locales de sociétés étrangères sont supérieures aux entrées de devises comme le paiement de salaires des dirigeants d’une filiale locale par une société dont le siège est à l’étranger, a-t-on appris. 

Navalona R.

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici