- Publicité -
mardi 28 juin 2022
DomicileEconomieChocolaterie Ecole Edenia : De nombreux visiteurs intéressés à la formation

Chocolaterie Ecole Edenia : De nombreux visiteurs intéressés à la formation

Le Chef Chocolatier, Joelina RJ, présentant une structure de chocolat qu’il a créée.

La Chocolaterie Ecole Edenia est la première école de formation mise en place par l’association ASA SOA France-Madagascar dans la Grande Ile, à travers son concept « l’Autoroute du Chocolat à Madagascar ».

Après une journée portes ouvertes et une visite guidée organisées dernièrement dans le cadre d’un événement intitulé « Secrets des femmes » à son siège à Nanisana, de nombreux visiteurs sont intéressés par la formation en chocolaterie prodiguée par cette école spécialisée. « Certains d’entre eux ont manifesté leur intérêt sur l’atelier émotion d’une demi-journée que nous avons lancé. Cet atelier consiste à faire connaître aux apprentis comment on traite la couverture chocolatière pour pouvoir fabriquer son propre chocolat sous forme de tablette ou autres, et ce, tout en amusant. D’où, l’idée de l’émotion. On cible les particuliers notamment des adultes et des enfants qui veulent découvrir le métier de chocolatier », a expliqué Chef Joelina RJ, le chef chocolatier qui assure la formation au sein de la Chocolaterie Ecole Edenia.

Vrais artisans chocolatiers. En outre, un atelier d’initiation d’une durée d’une semaine est organisé au profit des passionnés ou des professionnels ayant des projets d’extension de leurs activités ou des projets liés au traitement du chocolat. « A l’issue de cet atelier d’initiation, les apprentis auront une capacité basique sur le métier du chocolatier. Ils connaîtront les différentes contraintes au niveau de ce secteur ainsi que l’origine de la transformation des fèves de cacao. Ces apprentis auront également la capacité de traiter les couvertures chocolatières », a-t-il poursuivi. Et lui d’enchaîner que ces deux types de formation de courte durée sont déjà disponibles au sein de la Chocolaterie Ecole Edenia. En revanche, « nous ne prodiguons pas encore de formation professionnelle d’une durée de six mois à l’endroit des acteurs intéressés compte tenu de la crise sanitaire liée à la pandémie de covid-19 qui prévaut dans le pays », a fait savoir ce Chef chocolatier.

Aux normes internationales. Il est à noter que les candidats ayant au moins un niveau d’instruction de la classe terminale peuvent avoir accès à cette formation professionnelle en chocolaterie. « Dans le cadre de laquelle, les apprentis poursuivront une formation théorique suivie d’une formation appliquée, grâce à un laboratoire répondant aux normes internationales et comportant des équipements et matériels spécifiques, utilisés par des professionnels chocolatiers. Ils deviendront des vrais artisans chocolatiers. Ils seront d’ailleurs diplômés. Ils peuvent ainsi exercer ce métier tout en montant leurs propres projets », d’après toujours ses explications. Malgré cette crise sanitaire, de nombreux intéressés se sont déjà inscrits tout en attendant l’ouverture officielle de cette formation professionnelle.

Développer des partenariats. Par ailleurs, le président de l’association ASA SOA France -Madagascar, qui de surcroît, est le directeur de la Chocolaterie Ecole Edenia, Achille Rajerison, n’a cessé de réitérer que son principale objectif est de former des futurs artisans chocolatiers qui seront capables de transformer les fèves de cacao, et ce, selon les normes internationales, afin d’augmenter plus de valeur ajoutée dans le pays. Il est également convaincu qu’il est temps d’exploiter et de valoriser les produits du terroir qui existent à Madagascar si l’on veut vraiment assurer un développement économique dans le pays. « Nous avons organisé des évènements ponctuels tels que les « Secrets des Femmes » qui se sont tenus tout récemment, et bientôt la 2e édition de « Madagascar Terre Vivante dans le jardin d’Edenia, dans le but de promouvoir davantage cette chocolaterie école auprès du grand public. On a pu entre temps développer des partenariats dans le cadre de ces événements. Et la vente-exposition de nos chocolats artisanaux fabriqués à base des produits exotiques tels que la confiture de groseille, le baie rose et les fruits confits, par le Club des Amoureux du Chocolat de Madagascar (CLAC), n’y est qu’à titre exceptionnel », a-t-il précisé.

Navalona R.

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici