- Publicité -
mardi 28 juin 2022
DomicileSociétéEducation nationale : Le syndicat « Agent Gradé » esquisse le profil...

Education nationale : Le syndicat « Agent Gradé » esquisse le profil du futur ministre

Le syndicat « Agent Gradé » affirme être l’unique syndicat du MENETP à être représenté au niveau des 114 circonscriptions scolaires à Madagascar. (crédit photo : Princy)

« En deux ans, le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et professionnel a eu à sa tête quatre ministres différents. Aucun d’entre eux n’a su prendre les décisions qui auraient pu permettre de relancer le secteur de l’éducation à Madagascar.  C’est bien le seul ministère qui a vécu ce cas de figure ces dernières années », c’est ce qu’a avancé le président national du syndicat « Agent Gradé », Lova Randrianasolo, lors d’une conférence de presse le samedi 13 juin 2020 à Andrefan’Ambohijanahary.

Le syndicat des agents, enseignants, cadres et techniciens, de l’éducation nationale sortant des facultés et des grandes écoles (Agent Gradé), a mis l’accent sur le profil du futur ministre de l’Education nationale en mettant en exergue les décisions prises par les ministres successives durant les deux précédentes années : destitution des directeurs dans diverses régions, manque de communication au niveau des enseignants et des acteurs de l’éducation. A titre d’exemple, les intervenants n’ont pas oublié de mentionner les débâcles entourant les affaires de paniers garnis et les points d’interrogation concernant les augmentations de salaire. Autant de troubles qui ont mis à mal le secteur de l’éducation nationale ces derniers temps. Aussi, afin que le ministère ne revive une énième destitution de son ministre, le syndicat a pris soin de suggérer un profil pour la future personne à la tête du MENETP.

Le meilleur profil ? En effet, pour les membres du groupement, le poste est pour celui qui remplit quelques critères, et ce, sans distinction de provenance. Selon eux, le meilleur candidat sera celui qui a fait des études supérieures, un « Ray aman-dreny » ayant connaissance du secteur de l’éducation locale, non corrompu, apte à interagir avec les bailleurs de fonds, maîtrisant la communication internationale, soucieux de l’intérêt des enseignants, leadership, et surtout une personne qui était enseignante auparavant.

Avoir un ministre ayant ce profil serait un atout pour le secteur de l’éducation nationale selon le syndicat « Agent Gradé ». Toutefois, il ne s’agit que d’une suggestion libre au gouvernement de prendre en compte ou non les qualités et compétences citées ci-dessus pour la nomination du nouveau ministre. Notons que sur les réseaux sociaux, des noms de prétendants au poste circulent depuis la destitution de la précédente ministre.

Anja RANDRIAMAHEFA

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici