- Publicité -
jeudi, mai 19, 2022
DomicileSociétéRetour à pied de Fianarantsoa : Le “Zanaka Mahajanga Miray” condamne le...

Retour à pied de Fianarantsoa : Le “Zanaka Mahajanga Miray” condamne le “fake news”

Des membres du FIZAMAMI, étudiants à l’Université d’Andrainjato Fianarantsoa.

Les membres l’Association FiZAMAMI ou “Fikambanan’ny Zanaka Mahajanga Miray” sont sortis du silence. Ils démentent un projet de retour à pied d’étudiants de Fianarantsoa à Mahajanga.

Les informations ont été relayées sur les réseaux sociaux, notamment la plateforme facebook, avant d’être mises en une de quotidiens locaux. Pour résumer, les informations en question annonçaient que « des étudiants originaires de Mahajanga envisagent de rejoindre leur région d’origine à pied en partant de Fianarantsoa ». Les causes ayant été avancées étaient « les difficultés engendrées par la période de crise » mais surtout « l’envie irrépréhensible d’être aux côtés de leurs parents ». Dans une vidéo tournée dans l’enceinte de l’université d’Andrainjato, Fianarantsoa et partagée sur les réseaux sociaux, des étudiants de Mahajanga ont qualifié de « fake news » les précédentes informations. « Ces informations ont été malheureusement été partagées. Elles ont fait savoir que nous voulons de l’aide pour rentrer chez nous et que nous envisageons d’aller à pied s’il le faut parce que c’est la période des vacances. Nous condamnons ces fausses informations » interpelle le président du FIZAMAMI. Ainsi, la propagation de “fake news” est perçue par les étudiants originaires de Mahajanga à Andrainjato comme étant une « diffamation ». « Nous condamnons cette attitude qui porte atteinte à l’intégrité de notre association mais également à nos propres personnes » déplorent les étudiants.

Fermes. La vidéo tournée par les étudiants originaires de Mahajanga a également été une opportunité pour eux de pointer du doigt des tentatives de « manipulation politique ». « Nous refusons d’être des outils (des) politiques quelles que soient leurs formes » a-t-on interpellé. Saisissant cette occasion, ces jeunes originaires de Mahajanga, étudiants de l’Université de Fianarantsoa ont également tenu à noter que leur « effectif actuel est bien supérieur au nombre de 120 étudiants » chiffre avancé dans le “ fake news”. Le président de la FIZAMAMI, quant à lui, a remercié les efforts menés par le gouvernement, via le ministère en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, à travers les « vatsy pour les étudiants » qui permettent à ceux-ci de mieux faire face aux difficultés engendrées par la crise du Covid-19. Politiquement parlant, dans sa sauce malgache de la chose, l’approche de la célébration du soixantième anniversaire de l’indépendance (encore faudrait-il qu’il y en a vraiment) du pays, est l’occasion inespérée pour fomenter des troubles et instaurer des foyers de tension. Dans cet esprit, le monde de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique est le terrain préféré des politiciens malgaches.

José Belalahy

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici