- Publicité -
jeudi 11 août 2022
DomicileCOVID-19Covid-19 : Deux nouveaux décès à Antananarivo

Covid-19 : Deux nouveaux décès à Antananarivo

Une femme de 63 ans et un homme de 42 ans, parmi les patients présentant une forme grave du Covid-19 pris en charge à l’hôpital Joseph Raseta Befelatanana, ont succombé, a rapporté hier,  la porte-parole du Centre de Commandement Opérationnel (CCO) Covid-19, sans plus de détails sur le profil des défunts.

 La barre des 10 décès du Covid-19 est désormais dépassée avec la survenue de deux nouveaux décès annoncés hier, par la porte-parole du CCO Covid-19, le Pr Vololontiana Hanta. Ce, sans spécifier, s’il s’agit également – comme pour la grande majorité des précédents décès – de patients classés parmi les personnes vulnérables (sujet âgé, ou souffrant de diabète, d’hypertension artérielle, d’insuffisance rénale, de cancer, d’affections respiratoires chroniques, de maladies graves du foie, et autres maladies chroniques, etc…) ou au contraire, de sujets bien portants et non vulnérables avant d’avoir contracté le coronavirus. La porte-parole du CCO souligne alors ne pas encore disposer des informations concernant le profil des patients décédés au moment de présenter hier, les dernières statistiques sur l’évolution de l’épidémie.

27 nouveaux cas. Outre les deux nouveaux décès qui portent à 12 le nombre de personnes décédées du Covid-19 à Madagascar, jusqu’ici, le bilan quotidien d’hier a fait état, par ailleurs, de 27 nouveaux cas relevés parmi 197 tests effectués par l’Institut Pasteur de Madagascar (IPM) et son laboratoire mobile à Toamasina, ainsi que par le Centre d’infectiologie Charles Mérieux (CICM) à Ankatso Antananarivo). Dans les détails, l’IPM a identifié 23 cas positifs dont 3 par le laboratoire mobile à Toamasina où 40 prélèvements ont été traités. Sur ces 3 cas, 2 sont issus de la région Analanjirofo et 1 de la ville de Toamasina, tandis que les 20 autres identifiés par l’IPM à Antananarivo, sont localisés à Antananarivo (15 cas) ; Mahajanga (3 cas) ; Ankadivoribe (1 cas) et Ambohidratrimo (1 cas). A ce total de 23 nouveaux cas identifiés par l’IPM s’ajoutent 4 autres cas confirmés par le CICM parmi 70 tests. Ces 4 cas sont localisés à Ampefiloha, Miandrarivo, Manjakaray et Namontana-Soanierana. Le récapitulatif par province des 27 nouveaux cas d’hier indique ainsi 21 cas pour la province d’Antananarivo, 3 pour celle de Toamasina et 3 pour celle de Mahajanga. Au total, 16.093 tests PCR ont été effectués  à Madagascar du 19 mars au 14 juin 2020.

Formes graves et guérisons. De nouvelles évolutions également au niveau des formes graves dans la mesure où un patient pris en charge à l’hôpital Joseph Raseta Befelatanana (HJRB) est sorti de la phase de complication, et n’est plus catégorisé parmi les formes graves, mais continue toujours son traitement. Aussi ne reste-t-il plus qu’un seul patient présentant une forme grave actuellement au HJRB, si avant-hier encore, ils étaient au nombre de 4. Autrement dit, avec les deux décès et un patient sorti de la réanimation, reste un dernier patient présentant une forme grave au HJRB. En revanche, le CHU de Morafeno Toamasina compte encore 4 formes graves et 1 autre à l’hôpital d’Analakininina à Toamasina. Soit un total de 6 formes graves actuellement à Madagascar.  Quant aux guérisons, 33 patients sont définitivement sortis d’affaire, dont 31 à Toamasina et 2 à l’hôpital d’Andohatapenaka, à Antananarivo.

Protocole de soins. La porte-parole du CCO de souligner que sur les 33 patients guéris, 28 ont été traités avec du Covid-Organics (CVO). En d’autres termes, la grande majorité des patients admis pour être soignés du Covid-19, ont accepté le protocole thérapeutique basé sur le CVO. Pour les autres qui n’ont pas été traités avec la dose curative de CVO, il n’y a que deux thèses possibles : soit le CVO ne peut être administré en raison des contre-indications relevées chez le patient, soit le patient a choisi de ne pas être traité avec du CVO et a opté pour un autre protocole. Dans tous les cas, l’élément essentiel pour ces patients comme pour les soignants, est la guérison, confirmée et certifiée après deux tests PCR négatifs successifs, effectués après au terme de la période de traitement. Une guérison permettant aux patients, de regagner leur domicile et de retrouver leurs familles respectives, heureux d’avoir survécu !

Hanitra R.

- Publicité -
Jovena
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

4 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici