- Publicité -
jeudi, mai 19, 2022
DomicileEconomieConseil National de la Vanille : Une première Assemblée Générale en début...

Conseil National de la Vanille : Une première Assemblée Générale en début juillet

Le Conseil National de la Vanille (CNV) ayant son siège à Antalaha, la capitale de la vanille, est maintenant opérationnel après approbation en Conseil du Gouvernement.

« Cette plateforme de concertation de la filière vanille regroupe d’une part l’Etat qui est représenté par neuf ministères concernés par les chaînes de valeur, et le secteur privé de l’autre qui est représenté par tous les acteurs concernés en amont jusqu’en aval de cette filière. Une première Assemblée Générale de ce CNV aura lieu en début de juillet, soit la première semaine du mois prochain. L’objectif consiste à mieux réguler cette filière stratégique qui fait d’ailleurs l’objet d’une identité économique de Madagascar tout en maintenant notre position de leader sur le marché international », a déclaré le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Lantosoa Rakotomalala, lors d’une conférence de presse hier.

Neuf régions productrices. Du côté de l’Etat, « le Secrétariat d’Etat en charge de la Gendarmerie et le ministère de la Justice assurent la sécurisation de la vanille. Le ministère en charge du Travail et des Lois Sociales veille au respect des droits des enfants. Le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation intervient dans le contrôle de la circulation de la vanille d’une région à une autre. Le ministère chargé de l’Agriculture contrôle la maturité de la production pour maintenir la qualité. Et le ministère de l’Economie et des Finances prendra des mesures liées au rapatriement de devises des exportateurs de vanille. La Banque Centrale de Madagascar y intervient également étant donné que ce produit d’export est un des grands pourvoyeurs de devises pour la nation », a-t-elle évoqué. Du côté  secteur privé, le ministre de tutelle a soulevé qu’il y aura des collèges de producteurs, de préparateurs, de collecteurs et des exportateurs de vanille. En outre, des Conseils Régionaux de la Vanille seront mis en place au niveau des neuf régions productrices, à savoir, SAVA, DIANA, SOFIA, Atsinanana, Analanjirofo, Alaotra Mangoro, Vatovavy Fitovinany, Atsimo Atsinanana et Anosy.

1 230 tonnes exportées. En fait, « ce Conseil National de la Vanille a pour mission d’établir le calendrier d’ouverture de la campagne de collecte et d’exportation tout en tenant compte des informations techniques sur la maturité de la vanille dans chaque région. La délivrance des agréments d’exportation et la détermination des prix de référence minimale des vanilles préparées et exportées, relèvent également de la compétence de cette plateforme. Toutes les décisions  visant à réguler cette filière seront ainsi prises de commun accord entre toutes les parties prenantes représentées au niveau de ce CNV . Celui-ci se charge en même temps de mener un marketing positif de notre produit stratégique à l’échelle internationale », a fait savoir le ministre de tutelle. Il est à noter que Madagascar a exporté 1.230 tonnes de vanille durant la campagne 2019-2020 jusqu’à fin mai 2020 contre 1.005 tonnes lors de la campagne précédente, avec un report de stock de 270 tonnes.

61 pays destinataires. « A la demande des opérateurs, nous avons étendu jusqu’au 30 juin 2020, la clôture de cette campagne compte tenu de la crise sanitaire liée à la covid-19 provoquant une perturbation au niveau de la logistique. Et 140 agréments ont été délivrés mais 65% d’entre eux ont exporté de la vanille. Plus de 80% de notre production sont expédiés aux USA et au Canada, 15% autres à destination de l’Europe et les 5% restants dans d’autres pays. En tout, Madagascar exporte dans 61 pays. Une offensive de marché s’impose ainsi en menant une campagne de promotion de la vanille dans ces pays importateurs. En effet, notre prévision de production pour la prochaine campagne est de 1.800 à 1.900 tonnes alors que la demande reste stable avoisinant entre 1.100 à 1.300 tonnes par an. Avec l’opérationnalisation de ce CNV, le secteur privé opérant dans cette filière et les importateurs auront plus de visibilité », a conclu le ministre Lantosoa Rakotomalala.

Navalona R.

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici