- Publicité -
mardi, mai 17, 2022
DomicileÀ lirePillage en 2009 : Tiko SA réclame près de 1500 milliards ariary...

Pillage en 2009 : Tiko SA réclame près de 1500 milliards ariary de dommage-intérêts à l’Etat

Les magasins Magro du groupe Tiko S.A. ont été dévalisés en 2009.

La société de Marc Ravalomanana présente une facture salée à l’Etat malgache en guise de réparation et d’indemnisation suite au pillage survenu lors de l’évènement politique de 2009, dont Tiko S.A. a été la plus grande victime.

11 ans après les faits, la société Tiko S.A., victime de pillage durant les moments forts de la crise politique de 2009, veut être réparée et indemnisée par l’Etat. Plusieurs sites de la société, presque dans toutes les grandes villes du pays, ont été saccagés, pillés puis incendiés. Hier, une délégation de cette firme agroalimentaire, appartenant à l’ancien président Marc Ravalomanana, s’est rendue au conseil pour le fampihavanana Malagasy, à Ampefiloha, pour présenter avec des élus du parti TIM, une requête relative à cette demande d’indemnisation et de réparation en faveur de la société Tiko SA. Les pertes évaluées par la société, dans le cadre de cette crise, atteignent les 1 461 367 732 146,49 ariary, soit près de 395 millions USD, selon les chiffres présentés au conseil de fampihavanana.

Madarail. En termes de destruction des immeubles et véhicules,  Tiko S.A. évalue une perte de plus de 158 milliards ariary. Celle liée au blocage de marchandises au port de Toamasina est estimée à environ 91 milliards ariary. Les marchandises de la société réquisitionnées, à l’époque, par le ministère du Commerce a causé la perte de 106 milliards ariary.

La saisie de stock de riz dans le « magasin de Madarail » a coûté près de 3 700 000 000 ariary à la société tandis que la perte liée au scellage de la minoterie Mana à Toamasina et la réquisition des produits y stockés avoisine les 129 milliards ariary. La dégradation et pertes directes constatées après le 26 janvier sont les plus coûteuses pour la société de Marc Ravalomanana. Elles sont évaluées à plus de 421 milliards ariary selon toujours les chiffres avancés par Tiko S.A.

Quant au préjudice lié à l’annulation unilatérale des contrats de location et d’occupation des lieux, la firme estime près de 31 milliards ariary. Pertes d’exploitation entre 2009 et 2015, et les pertes d’exploitation sur les projets d’extension de 2009 à 2015 ainsi que celles de revenu sur les contrats de prestation grimpent jusqu’à environ 525 milliards ariary, toujours selon les expertises menées par la société.

Arriérés fiscaux. La société Tiko S.A. fait le déballage et sort au grand jour une facture très salée. Silencieux sur ce dossier brûlant, durant le précédent régime, le camp de Marc Ravalomanana soulève le sujet dans un contexte de bras de fer qui l’oppose avec l’administration fiscale via le cas de la société AAA. L’Etat réclame plusieurs millions d’ariary d’arriérés fiscaux à la société de Marc Ravalomanana. Ce dernier réplique alors en mettant en avant ce que l’Etat lui doit également, selon ses dires.

Rija R.

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

10 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici