- Publicité -
dimanche, mai 22, 2022
DomicileFaits-DiversKidnapping : Une pratique devenue courante chez les « dahalo »

Kidnapping : Une pratique devenue courante chez les « dahalo »

Quand on parle de kidnapping, on a tendance à penser que ce genre d’acte n’arrive que dans les zones urbaines. Malheureusement, ce type de crime risque de se généraliser et de s’étendre vers les milieux ruraux. Dans tous les cas, le mobile de ce crime est l’argent. Mais force est de constater que les malfaiteurs opèrent dans les régions qui les intéressent. Le 6 octobre 2020, dans la commune rurale d’Ilakaka, région Ihorombe, un enfant de 7 ans a été porté disparu. Ce dernier aurait été enlevé par un individu dans le fokontany de Mangatoka depuis le 3 octobre. Saisie de l’affaire, la gendarmerie a ouvert son enquête. Celle-ci a révélé que cet enfant était à Bezaha. Nantis de cet indice, des gendarmes se sont rendus sur place. En collaboration avec la brigade de la gendarmerie de Bezaha, ils ont réussi à retrouver l’enfant dans la commune de Manalobe, district de Betioky. Il a été retrouvé sain et sauf. Le ravisseur, quant à lui, n’a pas encore avoué la raison exacte de son acte. L’enquête est en cours.

Egalement, le 6 octobre 2020, vers 22 heures dans le fokontany d’Antetezanambo, commune Andranomisa, six individus armés ont enlevé un homme de 30 ans afin de réclamer une rançon. Un paiement de de 900 000 ariary aurait été conclu entre les auteurs de l’acte et la famille de la victime. La famille a effectué la transaction le 8 octobre. L’échange devait se faire au niveau de Telma Amboniakondro Nord, CR Ambohibary Vohilena, sans avoir alerté ni avisé les autorités. Par crainte de représailles, la victime et sa famille n’ont pas porté plainte. Cela n’a pas empêché la gendarmerie d’ouvrir son enquête et de mobiliser toutes les unités aux environs. Néanmoins, la gendarmerie n’a pas eu de résultats probants.

T.M.

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici