- Publicité -
samedi 2 juillet 2022
- Publicité -
DomicileEconomieRecettes fiscales : Un objectif de 4165,5 milliards d’ariary pour la LFI...

Recettes fiscales : Un objectif de 4165,5 milliards d’ariary pour la LFI 2021

Le ministre de l’Economie et des Finances Richard Randriamandranto, a présidé hier le lancement de la campagne Anjara Hetra et l’inauguration du nouveau bureau du centre fiscal d’Ambohidratrimo.

Grâce à la maîtrise de la crise sanitaire, le gouvernement commence à s’atteler aux actions de redressement et les perspectives sont plutôt bonnes dès 2021 où un rebond de l’économie est attendu

Avec la crise sanitaire qui a mis en veille la grande majorité des activités économiques durant plusieurs mois, l’objectif de recettes fiscales ne sera pas atteint pour cette année 2020. De 4.029 milliards ariary dans la loi de finances initiale 2020, cet objectif a été en effet révisé à 2.757 milliards d’ariary dans la loi de finances rectificative, soit un écart de -1272 milliards d’ariary. Et encore la situation risque d’empirer avec les mauvaises perspectives de cette fin d’année, marquée notamment par la poursuite de la fermeture des frontières qui risque encore de peser lourd sur la situation économique, où l’on parle d’ailleurs d’une récession de -3,8% selon les projections du Fonds Monétaire International.

Le tout nouveau bureau du centre fiscal d’Ambohidratrimo

Passagère. Heureusement que cette crise ne sera que passagère puisque les autorités parlent actuellement d’un rebond économique dès 2021. Une projection de relance économique qui se confirme par la projection de recettes fiscales pour l’année prochaine. L’objectif est en effet de réaliser des recettes fiscales de 4165,5 milliards d’ariary. Pour cela, le ministère de l’Economie et des Finances mise sur une palette de mesures législatives et administratives. En matière législative par exemple, il y aura un élargissement de l’assiette fiscale grâce à l’extension de l’application de la taxe sur les marchés publics aux sous-traitants. Pour une meilleure équité fiscale, l’administration des taux progressifs par tranche sera appliquée pour le calcul de l’Impôt sur les Revenus Salariaux et Assimilés (IRSA). Par ailleurs, en guise d’incitation aux investissements, certains produits et services seront exonérés de la TVA. En tout, les mesures législatives prévues feront perdre à la caisse de l’Etat 65,79 milliards d’ariary.

Compensée. Une perte qui sera largement compensée grâce aux mesures administratives qui ont été déjà prises et qui seront encore prises. En effet, les efforts supplémentaires à travers l’adoption des mesures administratives apporteront au moins 531 milliards d’ariary de recettes. On peut citer, entre autres, une meilleure gestion de la TVA grâce à l’e-déclaration et à l’e-bilan, une bonne gestion de l’IRSA, à travers la plateforme e-salaire ; ou encore la généralisation des télépaiement comme le e-hetra paiement, e-hetraphone, hetra-online… L’administration fiscale procédera, par ailleurs, au recouvrement des arriérés et aux contrôles fiscaux, ainsi qu’à un recouvrement de la Taxe sur les marchés publics. En somme, l’heure est actuellement à la bonne gouvernance pour une administration fiscale efficace et soucieuse des intérêts des contribuables. Et c’est justement dans cette démarche d’efficacité et d’efficience qu’a été lancé l’initiative Anjara Hetra dont le lancement a eu lieu hier, en même temps que l’inauguration du nouveau bureau du centre fiscal d’Ambohidratrimo. Deux symboles de la bonne gouvernance qui se traduit par la sensibilisation sur le civisme fiscal et les meilleurs services aux contribuables. Nous en reparlerons dans notre édition de demain.

R.Edmond.

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici