- Publicité -
mercredi 29 juin 2022
- Publicité -
DomicilePolitiqueTiako i Madagasikara : Virulentes critiques contre Vy Vato Rakotovao

Tiako i Madagasikara : Virulentes critiques contre Vy Vato Rakotovao

L’hémorragie qui a frappé le parti Tiako i Madagasikara (TIM) est toujours douloureuse pour cet ancien parti majoritaire, plus de 10 ans après le départ du pouvoir de son fondateur.

Convaincue sur le fait que Vy Vato Rakotovao n’y est pour rien dans l’interdiction d’accès de l’opposition aux locaux de Magro samedi dernier à Antsirabe, la députée Hanitra Razafimanantsoa, élue du parti TIM, s’en est prise violemment au gouverneur de la région Vakinankaratra, dans les rues de la Ville d’eaux. Les supposées interventions du gouverneur, dans le cadre de la tenue de la manifestation samedi dernier à Antsirabe, ont visiblement agacé la députée du parti Tiako i Madagasikara qui a formulé, sur la place publique, des propos virulents contre Vy Vato Rakotovao.

Tracteurs. La colère de la députée témoigne du fait que le parti TIM est toujours remonté contre le gouverneur, lequel était membre du parti, avant la chute de Marc Ravalomanana. « On connaissait ce gouverneur lorsqu’il était encore ministre de l’Agriculture », a lancé Hanitra Razafimanantsoa. Elle a rappelé une histoire qui remonte à 2010, durant la période transitoire, lorsque Vy Vato Rakotovao était encore ministre de l’Agriculture. « Où est passé l’argent des 2.000 tracteurs ? », a ajouté la députée. « Le Bianco a déjà été saisi sur ce dossier. Nous comptons maintenant faire le suivi », poursuit alors l’avocate.

Veto. Hanitra Razafimanantsoa a profité sa prise de parole pour s’en prendre publiquement à Vy Vato Rakotovao. La députée du parti TIM a donc attaqué le gouverneur de la région sur son supposé veto contre la manifestation de l’opposition samedi dernier dans la capitale du Vakinankaratra. Hanitra Razafimanantsoa parle même de « menaces et intimidations proférées », par le gouverneur. Elle s’est étalée dans une longue diatribe contre le gouverneur, qui a pris l’allure d’un règlement de comptes avec l’ancien membre du parti TIM.

Gestion. Connue par son ton modéré, l’avocate Hanitra Razafimanantsoa s’est montrée ferme. « Nous n’avons pas de leçons à recevoir du gouverneur qui est un responsable nommé. Nous, nous sommes des élus », a soutenu Hanitra Razafimanantsoa. Dans ce sens, la députée a continué sur la gestion financière du gouvernorat : « Que le gouverneur fasse d’abord transparence sur les reliquats de la trésorerie laissée par l’ancien chef de région et les arriérés de salaire des agents de la commune urbaine d’Antsirabe », a lancé Hanitra Razafimanantsoa.

Rija R.

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

3 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici